Navigation des articles

anick-perreault-labelle

Le design d’intérieur… humanitaire

Une quarantaine d’élèves du Cégep de l’Outaouais, dont trois du département de design d’intérieur, sont allés cinq semaines au Pérou rénover des refuges.

Dans deux centres pour femmes victimes de violence – l’un à Lima, la capitale, et l’autre dans un village isolé, en montagne –, ces étudiants ont dessiné et fabriqué un îlot de cuisine, posé des tablettes, réorganisé l’aménagement des pièces et peint et installé des bacs de fleurs aux fenêtres. Entre autres!

Leurs efforts en ont valu la peine. «Les femmes pleuraient de reconnaissance, c’était très touchant», dit Joanie Turbide-Lévesque, une élève au diplôme d’études collégiales en design d’intérieur qui a participé au stage.

Une bonne expérience

Les stagiaires ont autant profité de l’expérience que les Péruviens. «Gérer le budget et faire le partage des tâches leur a permis de mettre en pratique ce qu’ils voient en classe», dit Véronique Lafrenière, une enseignante en design d’intérieur qui les a accompagnés. Ce voyage devrait aussi les aider à se trouver un emploi plus tard. «Il dénote leur esprit d’équipe et leur capacité d’adaptation : deux qualités appréciées des employeurs», ajoute Mme Lafrenière. En effet, les étudiants ont dû s’adapter, sans rechigner, à des murs humides auxquels la peinture adhérait mal et au manque d’oxygène des hauteurs montagneuses.

Ce sont les élèves qui ont d’abord proposé ce projet au cégep. Leur inspiration? Escouade Caravane, un organisme sans but lucratif de Gatineau qui organise des voyages solidaires et éducatifs au Pérou. Pour changer le monde… au moins un peu.

 

Partager

SUR LE MÊME SUJET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *