Navigation des articles

guy-sabourin

Le CV de fin de carrière

Homme devant un ordinateur au bureau

Photo : Monkey Business Images/Shutterstock

Conseils pour les travailleurs expérimentés qui souhaitent ralentir la cadence à l’aube de la retraite.

«Le CV d’un travailleur plus âgé doit s’arrimer avec son objectif», dit André Hétu, expert en gestion et transition de carrière, directeur de l’Association Midi-Quarante.

«Si on aspire à un emploi plus modeste qu’avant, il faut faire disparaître une partie de la surqualification», dit-il. Par exemple, un comptable qui préférerait ne s’occuper que de comptes débiteurs devra mettre en lumière ses 15 ou 20 années d’expérience en la matière. Même si, en réalité, il sait s’occuper de la comptabilité globale d’une entreprise.

Si on a pour objectif de travailler moins d’heures et de ralentir, il importe de bien choisir ses mots. «Toute allusion à un “moins” ou à une restriction peut nuire», précise André Hétu. Il faut au contraire indiquer sa disponibilité, en précisant s’il le faut un certain nombre d’heures.

Pour les travailleurs qui souhaitent dorénavant vivre de leur passe-temps, la lettre de présentation sera plus efficace que le CV chronologique. Elle doit expliquer par exemple d’où viennent les compétences en horticulture et mentionner les aptitudes générales acquises durant les années de travail : sens des responsabilités, fiabilité, débrouillardise, rigueur, ponctualité, etc.

Dans ce dossier sur la planification de carrière :

commentez@jobboom.com

Partager