Navigation des articles

lisa-marie-noel

Le coaching d’affaires pour atteindre ses objectifs professionnels

Pour aller à Rome, on peut faire plusieurs escales. On peut aussi faire un vol direct avec comme copilote un coach d’affaires!

«Les travailleurs qui entreprennent une démarche avec un coach de carrière atteignent généralement leurs objectifs plus rapidement et plus efficacement que s’ils étaient seuls», affirme Nadine Fortin, directrice générale de l’école Coaching de gestion inc.

Ils cherchent souvent à développer des compétences professionnelles, à établir un équilibre entre le travail et leur vie personnelle ou à obtenir une promotion.

Les rencontres avec un coach permettent le temps d’arrêt nécessaire pour y arriver. «Quand on est pris dans le tourbillon de la vie quotidienne, il devient difficile de se concentrer sur notre développement personnel, sur nos compétences et sur le rendement qu’on veut atteindre au travail», ajoute Yvon Lachapelle, président de la Fédération internationale des coachs du Québec.

De la réflexion à l’action

Avant de fonder sa boîte Ozone Relations Publiques en 2004, Emmanuelle Géhin a rencontré un coach. «Je voulais trouver le juste milieu : un travail qui m’allumerait et dans lequel je pourrais m’épanouir sans nuire à ma famille. Je voulais vraiment avoir un avis externe pour ne pas me tromper», indique cette consultante en communication.

Ses discussions hebdomadaires avec son coach l’ont encouragée à poursuivre sa réflexion jusqu’au bout. «On a déjà toutes les réponses en nous. Il suffit de se poser les bonnes questions», déclare-t-elle.

Avec l’aide de son coach, elle a confirmé qu’elle souhaitait œuvrer dans le domaine de l’environnement. C’est à ce moment qu’elle a décidé de se lancer en affaires. Son coach l’a accompagnée dans cette démarche. Ensemble, ils ont fixé des objectifs de développement. Sa boîte de communication épaule aujourd’hui les entreprises dans leur mise en œuvre de programmes de développement durable.

Le soutien qu’il fallait

Cette démarche lui a ouvert la porte de la réussite. «Si je n’avais pas rencontré un coach, je ne serais pas rendue là où je suis», croit Mme Géhin, qui a été finaliste, en octobre 2008, du Prix Femmes d’affaires du Québec du Réseau des femmes d’affaires du Québec. Son entreprise est en pleine expansion et elle doit maintenant embaucher du personnel. Tout porte à croire que ça vaut la peine d’être coaché!

Partager