Navigation des articles

equipe-jobboom

La vie sociale au travail ne fait pas l’unanimité

Employé à l'air désabusé

Photo : Jason Salmon/Shutterstock

Party de Noël, 5 à 7, barbecue : certaines entreprises organisent nombre d’activités pour favoriser la vie sociale au travail. Ces initiatives ne semblent toutefois pas plaire à tout le monde, et ceux qui y participent ne s’y adonnent pas tous de gaieté de cœur!

Selon notre sondage maison du mois d’octobre, la majorité des travailleurs participent aux activités sociales organisées par leur entreprise, à divers degrés : 9,45 % d’entre eux n’en manquent aucune, 22,48 % sont présents la plupart du temps, et 41,69 % y vont à l’occasion seulement.

graphique_sondage_octobre_01

Mais les raisons de participer à de telles activités varient grandement d’un groupe à l’autre.

Ceux qui y prennent part toujours ou la plupart du temps affirment que c’est principalement pour développer des liens (38,54 %) ou simplement parce qu’ils apprécient leurs collègues (35,42 %).

C’est différent chez les travailleurs qui y participent à l’occasion seulement : le tiers de ces répondants (33,88 %) affirment qu’ils y assistent uniquement parce qu’ils s’y sentent obligés.

graphique_sondage_octobre_02

Près du quart des répondants (23,13 %) affirment ne jamais participer aux activités organisées par leur entreprise. Presque la moitié d’entre eux indiquent que c’est carrément par manque d’intérêt pour les activités (47,83 %), alors que près d’un sur cinq (21,74 %) se dit inconfortable dans ce genre de situations sociales.

graphique_sondage_octobre_03

Le dilemme ne se pose pas pour les 3,26 % de répondants dont l’employeur n’organise aucune activité. C’est dommage, car les trois quarts (72,73 %) d’entre eux souhaiteraient y participer s’ils en avaient la chance!

Moins populaires avec l’âge

Les activités sociales au travail semblent perdre en popularité avec l’âge. La proportion de répondants ne participant jamais aux activités du bureau passe de 18,56 % chez les 26-40 ans à 23,85 % chez les 41-55 ans, puis grimpe à 31,82 % chez les 55 ans et plus.

Ce sondage a été mené entre le 1er et le 29 octobre 2014 auprès de 308 internautes via Surveymonkey.

Partager

Galerie d'images

graphique_sondage_octobre_03graphique_sondage_octobre_02graphique_sondage_octobre_01fetard_desabuse