Navigation des articles

equipe-jobboom

La réforme scolaire n’a pas amélioré les résultats des élèves québécois

etudiants_classe

Les résultats de l’étude PISA 2012, dévoilés cette semaine, montrent que les élèves québécois réussissent moins bien qu’avant la réforme de l’éducation entreprise au Québec il y a plus de 15 ans.

Cette étude internationale menée tous les trois ans soumet des dizaines de milliers d’élèves de 15 et 16 ans dans 65 économies du monde à des tests de mathématiques, de lecture et de sciences. Les résultats de 2012 sont les seconds à s’appliquer aux élèves issus de la réforme québécoise de l’éducation.

Encore une fois, les jeunes Québécois se démarquent par leur performance en mathématiques. En 2012, ils arrivent au 8e rang, derrière 7 régions asiatiques (Shanghai, Singapour, Hong Kong, Taipei, Corée, Macao et Japon). Il s’agit toutefois d’une baisse de deux positions par rapport à 2009. Leur note globale de 2012 (536) est moindre que celles de 2009 (543) et de 2006 (540), mais demeure nettement au-dessus de la moyenne des pays développés (494).

Les Québécois affichent aussi une baisse de régime en lecture et en sciences, des disciplines où ils demeurent malgré tout au-dessus de la moyenne. En lecture, leur note a diminué constamment depuis 2000, passant de 536 à 520. En sciences, matière évaluée depuis 2006 seulement, la chute se situe entre 531 et 516.

Partager