Navigation des articles

catherine-mainville-m

La psychométrie : pour se connaître soi-même

La fin du secondaire approche et votre ado erre dans le néant côté choix de carrière? Les tests psychométriques pourraient bien l’aider à voir plus clair dans son avenir.

Les tests psychométriques sont des outils qui visent à évaluer une variable psychologique, comme la personnalité et les aptitudes d’une personne. Utilisés depuis belle lurette en orientation, ces tests ont bel et bien une valeur scientifique reconnue. Les résultats doivent toutefois être interprétés par des professionnels reconnus, comme des conseillers d’orientation.

«Ces tests permettent de découvrir des informations que la personne ne connaît pas sur elle-même ou qu’elle est peut-être gênée d’avouer à son conseiller, affirme Nathalie Parent, psychologue et professeure adjointe au département des fondements et pratiques en éducation de l’Université Laval. Grâce à eux, un individu peut se découvrir un intérêt pour l’informatique, alors qu’il n’était pas conscient de l’avoir.»

Quel test choisir?

Il existe une variété de tests, mais certains sont plus réputés que d’autres, confirme Mme Parent. «Un test comme le Strong – qui fait l’inventaire des champs d’intérêt – peut prédire dans 60 à 75 % des cas la profession idéale pour la personne. Or, en orientation professionnelle, il est important d’effectuer d’autres examens qui permettent également d’évaluer la personnalité et les aptitudes de la personne. Celle-ci peut avoir des champs d’intérêt compatibles avec certains aspects du métier de policier, comme aimer le travail à l’extérieur et les tâches physiques, mais ne pas en avoir le caractère essentiel, comme la stabilité émotive ou l’affirmation de soi.»

«Ces tests ne sont pas sans faille, mais il est reconnu que la combinaison de plusieurs méthodes (entrevue, tests psychométriques, etc.) diminue les chances de résultats biaisés, explique Mme Parent. Par exemple, si on évalue les aptitudes et qu’on fait ensuite un lien avec les résultats scolaires, le constat sera plus concluant.» Ainsi, un étudiant qui démontre des aptitudes pour la médecine sera davantage destiné à cette profession s’il excelle également en sciences.

Partager

SUR LE MÊME SUJET