Navigation des articles

equipe-jobboom

La loyauté n’est plus à la mode

Main derrière le dos d'un homme

Vous tenez à vos employés les plus performants? Assurez-vous de bien les traiter, puisque la loyauté envers l’employeur est une valeur de moins en moins populaire chez les travailleurs…

C’est ce qui ressort d’une récente étude effectuée par la firme de recrutement Randstad dans 33 pays à travers le monde.

Le sondage révèle que les deux tiers des travailleurs canadiens seraient prêts à quitter leur employeur à n’importe quel moment.

La perspective d’obtenir un meilleur salaire est la principale raison évoquée, dans une proportion de 75 %, suivie par la possibilité de faire avancer sa carrière, chez 69 % des répondants. Enfin, 58 % des travailleurs quitteraient leur emploi actuel pour un poste davantage lié à leur domaine.

Bien que les jeunes travailleurs soient souvent considérés comme les moins loyaux, Randstad observe que cette tendance concerne tous les groupes d’âge.

Le déclin de la loyauté engendre des coûts importants pour les entreprises, puisque chaque départ nécessite le recrutement et la formation d’un nouvel employé, et entraîne une perte de productivité au cours de la transition. La situation est d’autant plus frustrante lorsque ce sont les meilleurs employés qui quittent le navire.

Selon Randstad, la loyauté n’est pourtant pas chose du passé. C’est plutôt que les employés estiment aujourd’hui que leur employeur doit mériter cette loyauté en les traitant équitablement, en leur offrant des possibilités d’apprentissage et de développement et en leur proposant des responsabilités et des projets qui correspondent à leurs habiletés et ambitions.

Partager