Navigation des articles

genevieve-gignac

L’emploi en environnement au Québec en 2014

biologiste_terrain

Entre 2009 et 2012, le nombre d’emplois dans le secteur de l’environnement a bondi de 27 %. Si le marché s’est stabilisé en 2013, on prévoit une pénurie de travailleurs pour les années à venir. Des programmes d’études se créent, mais la relève demeure timide.

«Plus de 150 000 travailleurs œuvrent dans le secteur de l’environnement au Québec et il nous en faudra encore davantage», affirme Dominique Dodier, directrice générale d’EnviroCompétences, le Comité sectoriel de main-d’œuvre de l’environnement.

La gestion des matières résiduelles et dangereuses, l’assainissement et le traitement de l’eau potable et des eaux usées, le traitement des sols et les laboratoires et service-conseil sont les secteurs les plus dynamiques.

«La protection de l’environnement nécessite toujours des professionnels comme des ingénieurs, des biologistes ou des hydrologues, mais des emplois en communications, des postes d’écoconseillers et d’éducateurs en environnement voient aussi le jour», souligne le président du conseil de Réseau Environnement, Robert A. Dubé.

De nouvelles occupations naissent en fonction des besoins, particulièrement dans les technologies propres, les énergies renouvelables (éolien, biomasse, géothermie), en efficacité énergétique et en développement durable.

Sans compter les travailleurs qualifiés nécessaires pour établir et faire respecter les nouvelles politiques, pour freiner les changements climatiques ou préserver la biodiversité, par exemple. Parmi les métiers demandés : technicien en restauration après sinistre, expert en qualité de l’air et inspecteur en environnement.

Où travailler?

Selon Enviro­Compétences, 40 % des entreprises se situent dans la grande région montréalaise,­ 19 % en Montérégie et 12 % dans la Capitale-Nationale.

Des régions qui recrutent

Relève

D’après EnviroCompétences, le nombre d’emplois en développement durable devrait croître significativement au cours des trois à cinq prochaines années.

Près de 85 % des firmes de consultation en développement durable et près de la moitié des employeurs canadiens dans le secteur prévoient embaucher, ce qui créera plus de 4 200 emplois, selon une enquête d’ECO Canada, un organisme fédéral de ressources humaines en environnement.

Au Québec, 1,5 million de travailleurs prendront leur retraite d’ici 2020. Le secteur de l’environnement ne sera pas épargné.

Portrait statistique

Au Québec, près de 90 000 emplois en environnement sont dans le secteur public et 61 000 dans le secteur privé (dans environ 4 000 entreprises), estime Dominique Dodier.

Tournée des secteurs

Les secteurs d’emploi à surveiller en 2014


Cet article est tiré du guide Les carrières d’avenir 2014.

Partager