Navigation des articles

frechette-lessardetall

L’art de la critique constructive

evaluation02

L’heure est venue de faire des reproches à un collègue ou un subalterne? Attention!

Mal formulée, la critique peut être démoralisante et avoir des effets néfastes sur l’estime de soi. Mieux vaut adopter une approche constructive qui mise sur l’amélioration.

Louise Lachapelle, experte-conseil en communication et formatrice à HEC Montréal, donne quelques trucs pour critiquer selon les règles de l’art.

  • Évitez les jugements
    Accuser quelqu’un d’être trop désorganisé ou d’être incapable de faire du travail soigné peut être très blessant. Critiquez les actions plutôt que la personne en évitant les jugements généraux.
  • Appuyez-vous sur des faits
    Vous comptez un retardataire chronique dans votre équipe? Donnez plus de poids à vos reproches en mentionnant les dates et la durée de ses derniers retards.
  • Accordez un droit de réplique
    Évitez les longs sermons. En laissant l’autre s’expliquer, vous découvrirez peut-être que des raisons bien concrètes motivent une contre-performance ou un comportement indésirable.
  • Trouvez des solutions
    Si vous vous adressez à un subalterne, invitez-le à proposer des solutions pour corriger le tir. En formulant les vôtres, optez pour une tournure qui évite le blâme, «dorénavant, j’aimerais que tu procèdes ainsi» plutôt que «tu aurais dû procéder ainsi», par exemple.
  • Demandez un engagement
    Si vous en avez l’autorité, obtenez un engagement plus concret que «je vais faire mon possible» ou «je vais faire des efforts»! Faites un suivi occasionnel pour vérifier l’évolution de la situation.
Partager