normes_joursferies

Jours fériés et normes du travail

La Loi sur les normes du travail définit et encadre les dispositions concernant les jours fériés qui protègent la majorité des salariés québécois, que vous travailliez à temps plein ou à temps partiel.

Au Québec, si vous êtes en emploi salarié, vous pouvez bénéficier d’un congé et d’une indemnité pour chacun des 9 jours fériés, chômés et payés suivants : le jour de l’An; le vendredi Saint ou le lundi de Pâques (au choix de l’employeur); la Journée des Patriotes, c’est à dire le lundi qui précède le 25 mai; le 24 juin à l’occasion de la Fête Nationale; le 1er juillet pour la Fête du Canada; le 1er lundi de septembre pour la fête du travail, le 2ème lundi d’octobre pour célébrer l’Action de Grâces et le 25 décembre pour Noël.

Le calcul de l’indemnité

Si vous souhaitez calculer votre indemnité pour l’un ou l’autre des jours fériés, le gouvernement met à votre disposition une calculatrice à cet effet. Calculez votre indemnité en cliquant ici.

Les salariés exclus de la norme sur les jours fériés

Attention, néanmoins, la norme sur les jours fériés ne s’applique pas dans certains cas:

  • au salarié qui s’est absenté du travail sans autorisation ou raison valable, le jour ouvrable avant ou après le jour férié (sauf dans le cas de la fête nationale). Dans ce cas, le salarié ne recevra pas d’indemnité pour ce jour férié et il n’aura pas de congé compensatoire.
  • au salarié visé par une convention collective ou un décret qui lui donne droit à au moins 7 jours fériés, chômés et payés en plus du congé de la fête nationale
  • au salarié non syndiqué qui reçoit un nombre de jours fériés, chômés et payés, en plus de la fête nationale, égal à celui prévu dans la convention collective ou le décret des employés syndiqués de l’entreprise où il travaille.

Le saviez-vous ?

  • Un employeur peut demander à ses employés de travailler un Jour férié en raison des besoins de l’entreprise comme pour les hôtels, les restaurants et les dépanneurs, par exemple, qui restent ouverts. L’employeur devra par contre prévoir une indemnité ou un congé compensatoire pour son salarié en complément de son salaire habituel.
  • Un employé à temps partiel a droit à un congé férié mais son indemnité sera peut-être moins élevée. Il a aussi droit à son congé même si le jour férié ne s’inscrit pas dans son horaire habituel.

Bon jour férié à tous !

Si vous voulez profiter de votre jour férié chômé pour consulter nos offres d’emploi, cliquez ici.