Navigation des articles

marc-andre-sabourin

J’ai perdu mon boulot

Vous avez perdu votre moral en même temps que votre boulot? Un coach vous permettrait peut-être de retrouver les deux.

Se lever le matin pour partir à la recherche d’un emploi n’est pas toujours facile. Lorsque vous sentez la motivation vous échapper pour de bon, un coach est peut-être ce qu’il vous faut.

Éviter les embûches

Le rôle du coach n’est pas de trouver un emploi pour vous, mais de vous accompagner et de vous encourager dans votre recherche de travail. «Il est un peu comme un sherpa. Il ne monte pas la montagne à la place de l’alpiniste, mais il lui indique les obstacles qui se trouvent sur son chemin», illustre Yvon Chouinard, vice-président de la Fédération internationale des coachs du Québec et coach corporatif pour CDC Coaching.

Changer de registre

À l’aide de ses questions, le coach vous permet d’observer votre situation d’une manière plus optimiste. «Par exemple, je peux vous demander de me nommer un aspect positif de votre perte d’emploi», explique M. Chouinard. L’objectif est de vous mettre en mode solution pour que vous soyez plus à l’affût des occasions qui se présentent à vous.

Solliciter le réseau

Pour obtenir de meilleurs résultats dans votre recherche d’emploi, le coach vous apprend à faire appel à vos contacts avec délicatesse. «Si ça fait dix ans que vous n’avez pas vu une personne, vous ne pouvez pas l’appeler et lui demander si elle aurait une job pour vous», souligne Michel C. Lavoie, coach certifié et président de Coaching MCL. En sollicitant votre réseau efficacement, vous risquez de trouver un travail plus rapidement que vous ne le pensiez.

Partager