Navigation des articles

audrey-parenteau

Horticulture et environnement : de plus en plus vert

La protection de l’environnement est au cœur des grandes préoccupations. Des citoyens, des entreprises et de multiples organisations prennent un tournant vert. Même des programmes de formation suivent le pas!

C’est le cas du diplôme d’études collégiales (DEC) Technologie de la production horticole et de l’environnement du Cégep régional de Lanaudière, qui a fait peau neuve en 2008.

«On est davantage axé sur l’environnement, explique Louise Collins, enseignante. On enseigne aux élèves à produire des végétaux avec des engrais et des pesticides biologiques et à utiliser les plantes pour améliorer et protéger l’environnement.»

L’expertise des élèves leur permet aussi «de participer à des projets de phyto-ingénierie, comme la restauration des berges pour contrer les algues bleues, la création de marais filtrants pour nettoyer les eaux usées ou la réalisation de murs végétalisés aux abords des autoroutes pour réduire le bruit et la poussière», illustre Mme Collins.

Les perspectives d’emploi

Les premiers finissants du volet environnemental du DEC n’obtiendront leur diplôme qu’au printemps 2011. Toutefois, les employeurs les attendent déjà de pied ferme. «Les futurs diplômés seront très polyvalents», assure Mme Collins.

Ils pourront intervenir comme consultants en environnement auprès d’associations de propriétaires riverains, d’organismes de bassins versants et de différents ministères. Leurs compétences leur permettront aussi de gérer la production de végétaux dans les serres et les pépinières ou de mettre en place et d’entretenir des espaces verts pour le compte des municipalités et des firmes spécialisées en aménagement paysager.

Partager

SUR LE MÊME SUJET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *