Navigation des articles

lisa-marie-noel

Halte aux mauvais payeurs

Bien des travailleurs autonomes doivent, un jour ou l’autre, relancer des clients qui tardent à payer. Comment réclamer son dû?

«Un travailleur autonome n’est pas une grande entreprise, il n’a pas les moyens d’offrir des termes de paiement de 90 jours», tranche Davender Gupta, coach d’entrepreneurs à Québec. Ce spécialiste recommande d’indiquer «payable immédiatement» sur les factures envoyées, pour inciter les clients à régler la note rapidement.

Il faut passer en revue chaque mois les comptes en souffrance et contacter par téléphone les clients fautifs.

Un contact personnel favorise les paiements rapides, croit M. Gupta. Si le client ne peut payer immédiatement, proposez un nouvel arrangement, soit en plusieurs versements ou par carte de crédit. «Le service Paypal fonctionne très bien pour être payé directement par Internet», dit-il. L’inscription est gratuite, mais on doit prévoir des frais variant entre 2 % et 5 % du montant de la transaction.

Durant tout le processus de réclamation, notez la date et l’heure de tous les appels faits chez le client, le nom de la personne à qui vous avez parlé et un résumé de la discussion. Ces informations pourraient servir devant les tribunaux si vous deviez poursuivre votre client.

Collaborer avec les bonnes personnes

M. Gupta suggère aux travailleurs autonomes de choisir leurs clients.

Avant d’accepter un nouveau mandat, faites une recherche auprès de la chambre de commerce ou dans Internet. Le site www.jugements.qc.ca indiquera si votre futur client a déjà été poursuivi par d’anciens fournisseurs.

On n’est jamais trop prudent!

Partager