Navigation des articles

equipe-jobboom

Profession : technologue en génie civil

Ce métier est idéal pour ceux qui n’ont pas peur de l’imprévu et qui aiment plus que tout les réalisations concrètes. Réfection de routes et d’égouts, élaboration des plans d’une nouvelle usine d’épuration des eaux… tout est possible!

Pour en savoir plus sur cette formation : Carrières d’avenir : Technologie du génie civil

Rôle et tâches

«J’avais toujours rêvé de devenir vétérinaire, mais j’ai échoué un cours de sciences en quatrième secondaire… et je suis allergique aux animaux!» explique en riant Marie-Pier Daigle, technologue en génie civil pour la firme d’ingénierie Genivar de Québec. La jeune femme décide alors de s’offrir une année sabbatique, au terme de laquelle elle rencontre un conseiller d’orientation qui lui propose ce choix de carrière.

«Le génie civil est si vaste, il y a tellement de branches différentes qu’on peut à coup sûr trouver un domaine qui nous intéresse, fait valoir Marie-Pier Daigle. Pour ma part, j’ai toujours eu un vif intérêt pour l’aspect concret des choses. C’est également un métier très valorisant : par exemple, quand on dessine les plans d’une usine de traitement des eaux et qu’ensuite on voit la bâtisse finie, on ressent un sentiment d’accomplissement.»

«Il n’y a pas de routine ou de journée typique, chaque projet présente des défis différents», explique la technologue. Lors d’un récent projet dans le parc de la réserve faunique des Laurentides, elle a aidé un ingénieur de la firme à concevoir des ponceaux. Elle s’est notamment occupée de la question du drainage, c’est-à-dire de vérifier que l’eau s’écoulerait dans le bon sens.

Les tâches du technologue en génie civil sont très variées, allant des travaux d’arpentage et d’analyses de sols et de matériaux, jusqu’à la conception technique de projets de construction et de réfection. Les projets auxquels il peut collaborer vont des constructions résidentielles aux aéroports en passant par les barrages, les mines et les centrales énergétiques.

Qualités recherchées

Le technologue en génie civil doit savoir organiser son travail et ses priorités. «Il faut également garder ses connaissances à jour et avoir l’humilité de reconnaître qu’on ne sait pas tout, ajoute Marie-Pier Daigle. Puisque nos tâches sont très diversifiées, la polyvalence est nécessaire : on peut être amené à faire de la conception de projets, à dessiner des plans, etc.»

Le technologue doit aussi faire preuve d’autonomie, du sens de l’initiative et des responsabilités, car il a parfois à surveiller seul l’évolution des travaux. Le cas échéant, il devra donc prendre certaines décisions, c’est pourquoi il est également important de posséder du leadership.

Défis et perspectives

Selon Jacques André Chabot, enseignant en technologie du génie civil au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, un jeune diplômé un peu débrouillard aura tôt fait de se tailler une place de choix dans le métier. Certains secteurs tels que la réfection d’infrastructures, des barrages et l’industrie minière sont particulièrement riches en occasions de carrière.

Les filles, qui représenteraient à peine 20 % des élèves dans ce programme au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, auraient aussi avantage à s’intéresser à ce domaine. «Il faut se défaire du mythe selon lequel c’est un métier d’hommes. Les filles possèdent des qualités qui leur permettent de se distinguer par rapport à leurs collègues masculins. Par exemple, elles sont très consciencieuses et leur travail est plus méticuleux», précise l’enseignant.

Certaines technologies, notamment celles ayant trait aux instruments d’arpentage et aux logiciels de conception et de dessin, évoluent rapidement. Le technologue devra donc rester ouvert d’esprit, se montrer curieux et garder ses connaissances à jour. 03/07

NDLR : Les personnes citées dans ce texte peuvent avoir changé d’emploi depuis l’entrevue, mais leur témoignage demeure utile à la compréhension du métier illustré.

Horaires et milieux de travail

  • Le technologue peut œuvrer pour des sociétés d’ingénierie, des municipalités, des ministères, des compagnies de construction, des compagnies minières.
  • Le travail se fait généralement dans un bureau, mais parfois aussi sur le chantier de construction. Les horaires sont de type 9 à 5.
  • Le technologue en génie civil doit avoir de très bonnes aptitudes pour le travail d’équipe, puisqu’il sera appelé à collaborer avec plusieurs personnes dans la réalisation d’un projet : ingénieurs, entrepreneurs, etc.


Champs d’Intérêt

  • aime les mathématiques et la construction
  • aime observer, vérifier, mesurer, calculer et dessiner
  • aime travailler sur ordinateur et à l’extérieur
  • aime travailler en équipe


Aptitudes

  • curiosité et bonne capacité d’adaptation
  • polyvalence : esprit scientifique, pragmatique et artistique
  • rigueur, sens des responsabilités et minutie
  • assurance et fermeté
Découvrez une centaine de formations gagnantes offrant d’excellentes perspectives d’emploi dans notre section Carrières d’avenir.
Partager