Navigation des articles

equipe-jobboom

Profession : technologue en mécanique du bâtiment

«La mécanique du bâtiment est vraiment une discipline très complète. Il faut connaître la plomberie, le chauffage, la climatisation, la ventilation pour y exceller. Bref, tout ce qui fait le confort et la sécurité d’un édifice.» Diplômé dans cette technique, Mario Morin est chef d’équipe chez Brookfield-LePage-Johnson Controls.

Pour en savoir plus sur cette formation : Carrières d’avenir : Technologie de la mécanique du bâtiment

Rôle et tâches

La mission du technologue en mécanique du bâtiment est de rendre les édifices à la fois confortables et sécuritaires. Il s’occupe donc habituellement de la maintenance et de l’entretien des systèmes de chauffage, de climatisation, de ventilation et de protection contre les incendies.

Chez Brookfield-LePage-Johnson Controls, chaque nouveau projet est différent du précédent, car la compagnie fait de la gestion d’immeubles au sens large du terme. Mario peut aussi bien réaménager la chaufferie d’un bâtiment, rénover son circuit de ventilation ou optimiser ses coûts énergétiques en étudiant le système qui offre le meilleur rapport rendement/prix.

«Avec le chargé de projet, je visite les lieux, j’observe la configuration initiale des équipements et j’émets une série d’avis et de conseils pour améliorer ou remplacer le système existant, dit-il. Je dois toujours tenir compte du budget prévu à l’origine pour effectuer le travail. C’est pourquoi je contacte moi-même les entreprises susceptibles d’effectuer les travaux afin d’obtenir les meilleurs prix possible.» Mario a la responsabilité de l’entretien et des modifications. «Nous travaillons presque exclusivement pour des bâtiments commerciaux. Je dois connaître les normes de santé et de sécurité sur le bout des doigts pour que les différents systèmes correspondent à ces exigences», dit-il.

L’environnement est aussi une de ses principales préoccupations. Ainsi, lorsqu’il conçoit un nouveau système, il doit s’assurer que les rejets dans l’atmosphère ou dans les égouts ne sont pas des sources de pollution et ne nuisent pas à l’environnement.

Qualités recherchées

La mécanique du bâtiment est un domaine assez complexe; il s’adresse à des personnes qui aiment résoudre des problèmes et qui sont pourvues d’un bon sens de la logique. «Il faut être très curieux et inventif, dit Mario. C’est un secteur pour lequel il est nécessaire d’avoir le goût de la mécanique de base ainsi qu’une bonne perception spatiale. C’est la combinaison de ces différentes qualités qui permet de trouver rapidement les solutions à la fois sur place et sur plans.»

Le métier demande aussi le sens de l’initiative, une bonne capacité de communication et de la disponibilité. «Certains de nos clients ont des bâtiments hébergeant des serveurs et des banques de données. Si un bris mécanique les prive de refroidissement, cela peut endommager leurs équipements et entraîner des coûts considérables. Dans une telle situation, il faut être prêt à intervenir d’urgence.» Les technologues utilisent de plus en plus l’informatique. «Il est important de maîtriser cet outil pour le dessin de plans, le calcul, la gestion des coûts et le traitement de texte», considère Mario.

Défis et perspectives

«Le métier a énormément évolué, estime Sylvain Lapointe, coordonnateur du Département de technologie de la mécanique du bâtiment au Cégep de l’Outaouais. Les diplômés utilisent désormais les nouvelles technologies pour concevoir, calculer, dessiner des systèmes de chauffage ou de ventilation. Ils implantent dans les bâtiments des systèmes d’éclairage, d’alarme ou de contrôle d’accès qui sont gérés par ordinateur. C’est un domaine en constante évolution et qui propose des défis très intéressants.»

La principale mission de ces technologues est de coordonner et de concevoir des systèmes qui répondent aux normes de la construction et qui soient parfaitement adaptés à chaque édifice. «Que ce soit pour des projets de réfection, de rénovation ou de construction, leur défi est de choisir le meilleur système, celui qui offrira le meilleur rendement et la plus faible consommation d’énergie. Cela implique une mise à jour continuelle de leurs connaissances pour maîtriser à la fois les nouveaux produits et les nouveaux logiciels.» 03/01

NDLR : Les personnes citées dans ce texte peuvent avoir changé d’emploi depuis l’entrevue, mais leur témoignage demeure utile à la compréhension du métier illustré.

Horaires et milieux de travail

  • Les diplômés de ce programme sont embauchés par les compagnies qui vendent, installent et entretiennent des systèmes de chauffage, de climatisation, etc.
  • Ils collaborent avec des ingénieurs, des architectes, des électriciens et des plombiers.
  • Le travail se fait habituellement selon des horaires de bureau réguliers.
  • Il est possible d’avoir à travailler sur appel, le soir, la nuit ou les fins de semaine.

Champs d’intérêt

  • aime les mathématiques, la mécanique et le travail manuel
  • aime résoudre des problèmes pratiques
  • aime travailler sur ordinateur
  • aime communiquer et travailler en équipe

Aptitudes

  • sens de l’observation, pragmatisme et débrouillardise
  • polyvalence
  • sens de la logique
  • facilité à communiquer
Découvrez une centaine de formations gagnantes offrant d’excellentes perspectives d’emploi dans notre section Carrières d’avenir.
Partager