Navigation des articles

equipe-jobboom

Profession : infirmière autorisée

Avec un DEC en soins infirmiers, on peut bien sûr travailler dans les hôpitaux, où les besoins sont grands. Mais les diplômées peuvent aussi poursuivre leur formation à l’université ou encore explorer d’autres milieux de travail. C’est ce qu’a fait Karine Bonsaint, qui s’est retrouvée à Santé Canada.

Pour en savoir plus sur cette formation : Carrières d’avenir : Soins infirmiers

Rôle et tâches

Son DEC en poche, Karine Bonsaint obtient un baccalauréat en soins infirmiers de même qu’un certificat en santé et sécurité au travail. Après avoir travaillé dans un CLSC de la région de Québec, elle déniche finalement l’emploi de ses rêves à Santé Canada, pour lequel elle possède la formation universitaire requise.

Dans le cadre de ce poste, elle procède à des examens de santé sur des fonctionnaires fédéraux. Elle peut, par exemple, examiner un agent correctionnel qui désire se joindre à une équipe tactique, pour vérifier qu’il en est capable physiquement. Elle aide aussi les employés à adapter leur environnement de travail dans le but d’éviter les blessures liées à leurs tâches, en offrant des formations en ergonomie.

Lorsqu’elle travaille en milieu hospitalier, l’infirmière veille généralement à tous les aspects qui ont rapport avec la condition de santé des patients dont elle a la responsabilité. Elle peut ainsi administrer et ajuster les médicaments prescrits par le médecin, effectuer des examens (par exemple, utiliser un appareil de surveillance de haute technologie pour faire le monitorage de fœtus ou de personnes souffrant de problèmes cardiaques) ou des prélèvements, utiliser des équipements médicaux complexes et spécialisés (comme des équipements d’hémodialyse), etc.

Qualités recherchées

Que ce soit dans les hôpitaux, à Santé Canada ou dans le secteur privé, l’infirmière doit posséder de bonnes connaissances cliniques et scientifiques. Il lui faut aussi être très rigoureuse, minutieuse et s’assurer que les gestes qu’elle pose sont les bons. La curiosité est également essentielle, puisque les connaissances médicales, les technologies et les traitements évoluent constamment.

Le goût de venir en aide aux autres est une qualité indispensable, tout comme le sont l’empathie et l’aptitude pour les relations interpersonnelles, en particulier avec les malades.

La résistance au stress, le sens des responsabilités et de l’initiative, ainsi que la capacité de prendre des décisions rapidement dans des situations critiques sont également incontournables. L’infirmière doit aimer travailler en équipe, aussi bien avec ses collègues qu’avec les autres professionnels de la santé avec lesquels elle collabore quotidiennement (médecins, techniciens, infirmières auxiliaires, etc.).

Défis et perspectives

«Les soins sont de plus en plus complexes, la technologie évolue rapidement, tout va de plus en plus vite. Il faut donc être en mesure de s’adapter, apprendre rapidement, car une infirmière peut être appelée à travailler dans plusieurs domaines», explique Lucille Veilleux, coordonnatrice du programme de soins infirmiers au Cégep de Beauce-Appalaches.

Les jeunes diplômées trouvent cette situation difficile, reconnaît Mme Veilleux, puisque le fait d’avoir à travailler un jour en chirurgie et le lendemain en obstétrique, par exemple, font qu’elles peuvent moins approfondir leurs connaissances dans un domaine précis, ou développer des relations étroites avec leurs collègues.

D’ailleurs, de plus en plus, les employeurs demandent des études supplémentaires pour travailler dans certains secteurs : certificats en santé communautaire, en santé mentale, en prévention des infections, en soins critiques, etc. 03/07

NDLR : Les personnes citées dans ce texte peuvent avoir changé d’emploi depuis l’entrevue, mais leur témoignage demeure utile à la compréhension du métier illustré.

Horaires et milieux de travail

  • L’hôpital est souvent le point de départ dans la carrière d’une infirmière, où elle peut œuvrer dans de multiples domaines : pédiatrie, cardiologie, etc. En dehors de l’hôpital, d’autres secteurs s’offrent aussi à elle : soins à domicile, soins communautaires, enseignement, etc.
  • On trouve les infirmières dans tous les établissements de soins de santé : hôpitaux, CLSC, CHSLD, centres de réadaptation, centres jeunesse, etc.
  • Le secteur privé recherche également des diplômées : par exemple, les laboratoires privés qui effectuent des essais cliniques, les entreprises offrant des soins de santé en milieu de travail, etc.
  • Les horaires de travail sont généralement atypiques : de jour, de soir, de nuit, le week-end et les jours fériés.


Champs d’intérêt

  • se préoccupe de la santé et du bien-être des personnes
  • aime se sentir responsable (des personnes)
  • aime écouter, encourager, aider et soigner
  • aime le travail en équipe
  • aime observer, analyser, évaluer et prendre des décisions


Aptitudes

  • empathie et grand sens des responsabilités
  • résistance physique et émotionnelle
  • bonnes aptitudes aux sciences
  • excellents réflexes en situation d’urgence et de stress
  • sens de l’organisation, jugement et initiative
  • grande disponibilité (horaire)
Découvrez une centaine de formations gagnantes offrant d’excellentes perspectives d’emploi dans notre section Carrières d’avenir.
Partager