Navigation des articles

equipe-jobboom

Profession : travailleur social

Les travailleurs sociaux sont spécialisés en intervention auprès des individus ou des groupes. Évaluer, faire le suivi et accompagner les personnes pour les aider à retrouver leur équilibre personnel font partie de leurs tâches quotidiennes.

Pour en savoir plus sur cette formation : Carrières d’avenir : Service social

Rôle et tâches

Après des études collégiales où elle a tâté du domaine des communications, Geneviève Gagnon a vite compris qu’elle préférait être dans l’action plutôt que de jouer un rôle d’observatrice. Elle est donc devenue travailleuse sociale et intervenante chez Tracom, un centre spécialisé dans les urgences psychiatriques et psychosociales, à Montréal.

Son rôle? Évaluer, encadrer et effectuer le suivi des personnes qui se tournent vers le centre de crise lorsqu’elles font face à un problème de santé mentale ou encore lorsqu’elles vivent une situation qui affecte leur équilibre émotionnel, comme la mort d’un proche ou un divorce.

Au premier coup de fil, Geneviève se rend auprès de la personne pour évaluer son état et ses besoins. «Parfois, on doit simplement l’écouter. Par exemple, si elle vit un deuil non résolu, elle a simplement besoin de pleurer un bon coup et d’en parler. Je vais ensuite l’envoyer vers un organisme d’aide au deuil.»

Si le problème nécessite une intervention plus importante, Geneviève juge du soutien à mettre en place et des objectifs à atteindre. «Si une personne constitue un danger grave pour elle ou pour les autres, il faut l’amener chez un psychiatre pour une évaluation», explique-t-elle.

C’est également Geneviève qui s’occupe du suivi individuel temporaire des personnes, ce qui peut inclure des rencontres avec les proches ou avec les intervenants qui s’occupent déjà du patient (psychiatre, travailleur social ou autres). «Parfois, il s’agit d’aider un nouvel arrivant à classer et remplir ses formulaires pour le gouvernement ou encore d’aider quelqu’un à surmonter son anxiété.» L’intervenante peut également recommander à ses clients des ressources utiles : groupes de soutien, CLSC, etc.

Qualités recherchées

Des cas, Geneviève en voit de toutes les sortes et doit s’adapter à chacun d’entre eux. «Si je me retrouve devant un jeune toxicomane, je ne vais pas lui parler de la même façon que si j’interviens auprès d’une professionnelle de 60 ans.» Et la jeune femme doit aussi être solide psychologiquement, pour garder la distance émotive nécessaire afin d’intervenir adéquatement.

Pour réussir, la travailleuse sociale doit faire preuve d’une grande ouverture d’esprit. «Comme je me rends chez les gens, il faut que je sois prête à tout. Par exemple, certaines personnes souffrent du syndrome de Diogène, un trouble du comportement conduisant à des conditions de vie négligées, dont l’accumulation d’objets inutiles.» Toutefois, il faut savoir garder une saine distance. «Il ne faut donc pas perdre de vue que c’est un travail, non pas une mission comme celle de mère Teresa», ajoute Geneviève.

Défis et perspectives

Avec le vieillissement de la population, les travailleurs sociaux seront de plus en plus demandés. «Les baby-boomers sont conscients de leurs droits et auront recours aux services sociaux pour les aider à rester à la maison le plus longtemps possible», explique Augustin Ependa, professeur et directeur du module de travail social à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.

Les travailleurs sociaux devront aussi s’adapter à de nouvelles réalités, ajoute M. Ependa. «Comme le Québec compte de plus en plus de gens venant d’ailleurs, il faut tenir compte des différences culturelles.» Connaître les valeurs propres à chaque peuple peut aider à comprendre et à dénouer les conflits. 04/10

Il faut être membre de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec pour porter le titre de travailleur social.

NDLR : Les personnes citées dans ce texte peuvent avoir changé d’emploi depuis l’entrevue, mais leur témoignage demeure utile à la compréhension du métier illustré.

Horaires et milieux de travail

  • Les travailleurs sociaux occupent souvent des postes dans le système de la santé et des services sociaux, par exemple en CLSC ou à la protection de la jeunesse.
  • Ils peuvent aussi travailler dans le secteur scolaire ou dans les organismes communautaires.
  • Les horaires varient grandement d’un milieu à l’autre. Si le temps plein de jour est habituel, les travailleurs sociaux peuvent parfois être de garde le soir, la nuit ou même la fin de semaine si l’organisme où ils travaillent offre des services 24 heures sur 24.

Champs d’intérêt

  • aime assumer des responsabilités
  • aime travailler avec les gens et se sentir utile
  • aime écouter et conseiller
  • aime résoudre les problèmes

Aptitudes

  • conscience sociale et sens des responsabilités
  • personnalité équilibrée, assurée et altruiste
  • maîtrise des relations humaines et de la communication
  • pragmatisme et objectivité
  • habileté à résoudre les situations conflictuelles et à concilier les parties
Découvrez une centaine de formations gagnantes offrant d’excellentes perspectives d’emploi dans notre section Carrières d’avenir.
Partager