Navigation des articles

equipe-jobboom

Métier : installateur d’équipement de télécommunication

Après avoir exercé des métiers qui ne le branchaient pas, Alain Daoust a choisi de retourner sur les bancs de l’école en installation et réparation d’équipement de télécommunication. Un choix qu’il ne regrette pas! Il est aujourd’hui superviseur chez HS Télécom, une entreprise de services en câblodistribution, informatique, sécurité et télécommunications.

Rôle et tâches

Bottes de travail aux pieds, casque de sécurité sur la tête, tournevis et pinces à la ceinture, Alain supervise le travail d’une équipe de techniciens sur les chantiers d’immeubles en construction. Qu’il s’agisse d’un immeuble de 800 logements ou d’un édifice commercial, il coordonne les travaux nécessaires pour l’installation de réseaux en informatique ou l’installation de filage (fil de télévision, système d’alarme et télésurveillance, filage de cinéma maison, etc.).

Pour chaque nouveau contrat, Alain prend connaissance des travaux demandés et commande le matériel nécessaire (fils). Puis, il planifie les tâches que devra effectuer chacun des membres de son équipe. Sur le chantier, il inspecte le travail des techniciens et, au besoin, les assiste dans l’installation de l’équipement. Ainsi, il peut raccorder les différents fils à la boîte de branchement où passent le signal de la compagnie de téléphone et celui de la compagnie de câble. Il règle également les problèmes qui surviennent en cours de route. Par exemple, si l’administration d’un immeuble à logements a décidé de faire passer les fils extérieurs à gauche des portes-fenêtres, mais qu’un résident souhaite plutôt les avoir à droite, Alain devra lui expliquer pourquoi cela est impossible.

Titulaire d’un diplôme d’études professionnelles (DEP) en photolithographie et d’un DEP en infographie du Centre de formation professionnelle Calixa-Lavallée, Alain a travaillé plusieurs années comme agent de sécurité, puis a été infographiste à la pige. Il a ensuite décidé de réorienter sa carrière et a effectué un DEP en installation et réparation d’équipement de télécommunication au Centre de formation professionnelle Émile-Legault. Peu après l’obtention de son diplôme, il est engagé chez HS Télécom, à Montréal, où il occupera le poste de technicien, d’inspecteur et finalement celui de superviseur.

Qualités recherchées

Un technicien doit posséder une bonne dextérité manuelle et être minutieux. «Je travaille avec des fils : certains sont très petits, et il faut les installer dans des endroits restreints. C’est pourquoi on doit être habile de ses mains. De plus, il est important de faire un travail de qualité et de respecter les normes d’installation», explique Alain.

Avoir une bonne endurance physique est également essentiel. «Il faut être en forme pour transporter une échelle de 8 mètres qui pèse 45 kilos!»

Le sens de l’observation est un autre atout non négligeable. Lors d’une réparation, dès le premier coup d’œil, le technicien doit avoir une vue d’ensemble de l’installation afin de pouvoir poser rapidement un diagnostic. Enfin, une bonne vision est importante dans la mesure où il faut distinguer les couleurs des fils.

Défis et perspectives

Dans le domaine des télécommunications, la technologie progresse sans cesse. «Pour rester à la fine pointe, les diplômés doivent s’attendre à suivre plusieurs formations de mise à niveau. Il faut également faire preuve de polyvalence pour s’adapter rapidement aux changements», précise Henri-Pierre Laridan, enseignant au Centre de formation professionnelle de l’Outaouais.

En outre, les techniciens doivent développer leur habileté à travailler avec le public. «La plupart des compagnies de matériel de télécommunication vendent des produits identiques. Ce qui les différencie, c’est le service à la clientèle. Les diplômés doivent donc être de bons représentants auprès des clients quand ils procèdent à l’installation d’équipement», estime M. Laridan.

NDLR : Les personnes citées dans ce texte peuvent avoir changé d’emploi depuis l’entrevue, mais leur témoignage demeure utile à la compréhension du métier illustré.

Horaires et milieux de travail

  • Les diplômés peuvent décrocher un emploi chez des câblodistributeurs, des fournisseurs de services téléphoniques, des entreprises de radiocommunications, des fournisseurs de services interphones, des entreprises de câblage.
  • Les horaires sont réguliers, de 9 h à 17 h les jours de semaine, mais il faut parfois faire des heures supplémentaires.
  • Le milieu de travail varie en fonction des lieux où le technicien installe et répare les équipements de télécommunication (résidences privées, immeubles à logements, etc.).

Champs d’intérêt

  • aime l’électronique et la technologie
  • aime manipuler, comprendre, installer, vérifier et réparer divers appareils
  • aime le contact avec le public (réparateur)
  • aime se dépenser physiquement et travailler en plein air (installateur)

Aptitudes

  • ingéniosité
  • grande dextérité et précision des gestes
  • excellente condition physique et coordination, résistance au vertige (installateur d’antennes et de pylônes)
  • vigilance
Découvrez une centaine de formations gagnantes offrant d’excellentes perspectives d’emploi dans notre section Carrières d’avenir.
Partager