Navigation des articles

equipe-jobboom

Formation gagnante : assistance dentaire

Bien des gens ont des sueurs froides quand ils doivent aller chez le dentiste! L’assistante dentaire contribue généralement à faire baisser cette tension. Tout en aidant le dentiste, elle accompagne le patient durant son traitement. Elle est également là pour tenir la main des plus craintifs!

Découvrez l’édition 2014 du guide
Les carrières d’avenir.

Rôle et tâches

«Pour mettre le patient à l’aise, j’essaie de lui changer les idées. Je le questionne sur sa famille ou ses loisirs», explique Stéphanie Fortier, assistante dentaire depuis deux ans dans une clinique au Saguenay. La jeune femme savait qu’elle allait un jour œuvrer dans le domaine de la santé. «Je me suis toujours intéressée au corps humain. J’ai choisi un métier qui me rapproche aussi des gens.»

En plus de veiller sur le confort du client, l’assistante dentaire doit faciliter le travail du dentiste et l’accompagner dans ses tâches quotidiennes. «Je dois voir à ce que tout soit prêt pour les traitements de la journée. Je désinfecte la salle, stérilise les instruments et prépare les produits. Je m’assure aussi qu’il a tous ses instruments durant les traitements.»

«Je suis également responsable de la gestion des stocks, ajoute Stéphanie. C’est moi qui dois commander le matériel et les produits dentaires.» L’assistante effectue aussi certaines tâches en laboratoire. Elle peut couler les moules d’empreintes qui serviront à exécuter différents travaux en bouche (couronnes, traitements de blanchiment, etc.).

Qualités recherchées

«On travaille à 10 pouces du nez de notre dentiste! Quand on est collé à son patron toute la journée, il faut vraiment aimer le contact avec les gens, soutient Stéphanie. Dans ce contexte, il est important de savoir gérer son stress et de pouvoir s’adapter au travail de l’autre.»

L’assistante dentaire joue un rôle important dans le bon fonctionnement d’une clinique. «Il faut savoir prendre sa place, souligne Stéphanie, et être capable d’aller au-devant des besoins du dentiste. Ça prend aussi un bon sens de l’organisation pour avoir une vue d’ensemble de la journée.»

Pour Stéphanie, il s’agit d’une profession très valorisante. «Je me sens vraiment importante au sein du cabinet et je considère qu’il est rare d’avoir un métier qui comporte autant de responsabilités!» Afin d’établir un lien amical avec les patients, l’assistante dentaire doit avoir de l’entregent. Elle doit aussi faire preuve de compassion et d’une grande patience. «Il faut être alerte et attentif au bien-être des gens et surtout être prête à réagir à toute éventualité. Au cours d’une journée, je peux voir des patients blêmir et devenir faibles. Je dois alors les réconforter.» Les diplômées suivent d’ailleurs un cours de premiers soins pour agir en situation d’urgence.

Il faut également être minutieux et savoir travailler avec de petits objets dans des endroits restreints. «Souvent, en bouche, il faut que tu fasses l’impossible pour aider ton dentiste à travailler.» Durant un traitement, elle doit, par exemple, réussir à aspirer la salive du patient sans nuire aux manipulations du dentiste.

Défis et perspectives

Hélène Blackburn, enseignante au Centre de formation professionnelle l’Oasis de Chicoutimi, estime que la formation de l’assistante dentaire n’est jamais terminée. Les dentistes offrent ponctuellement des petites formations à leurs assistantes. «Elles doivent s’attendre à apprendre beaucoup une fois sur le marché du travail. On voit, par exemple, de nouveaux appareils, comme la caméra intra-orale, faire leur apparition dans plusieurs bureaux.»

Les diplômées qui souhaitent progresser dans leur carrière peuvent suivre la formation collégiale en hygiène dentaire. «Certaines de nos élèves ont réussi à faire leur formation en hygiène dentaire tout en travaillant. Un cours de secrétariat professionnel peut aussi leur permettre d’effectuer des tâches plus administratives.» 01/01

Note : Les termes «assistante dentaire» et «diplômée» sont utilisés au féminin dans le texte parce que la profession est presque exclusivement exercée par des femmes.

NDLR : Les personnes citées dans ce texte peuvent avoir changé d’emploi depuis l’entrevue, mais leur témoignage demeure utile à la compréhension du métier illustré.

Horaires et milieux de travail

• On retrouve les assistantes dentaires dans les cliniques dentaires, les bureaux de denturologie et les laboratoires dentaires.

• Les compagnies de produits dentaires (brosses à dents, dentifrices, rince-bouche) engagent aussi des assistantes dentaires à titre de représentantes.

• Elles travaillent entre 28 et 40 heures par semaine.

• Elles ont un horaire de jour et travaillent au moins deux soirs par semaine.

• Les diplômées occupent souvent deux emplois à temps partiel pour compléter leur semaine de travail.

• Certains bureaux de dentistes sont ouverts le samedi.

Champs d’intérêt
• aime prendre soin des autres
• aime manipuler des instruments
• aime appliquer des directives

Aptitudes
• sens de l’organisation
• dévouement et sens des responsabilités
• capacité d’écoute et de respect
• patience et entregent

Statistiques

Nombre de diplômés 340
Diplômés en emploi 85,1 %
À temps plein 77,6 %
En rapport avec la formation 82,8 %
Aux études 6,7 %
Taux de chômage 3,5 %
Salaire hebdomadaire moyen 508 $

Source : La Relance au secondaire en formation professionnelle, MELS, 2011.

Comment interpréter l’information

Pour connaître les établissements qui offrent ce programme, consultez l’Inforoute de la formation professionnelle et technique.

Partager