Navigation des articles

lisa-marie-noel

Fonctionnaires toujours en demande

Malgré les compressions budgétaires dans certains ministères, la fonction publique continue d’embaucher.

Au provincial, les perspectives d’emploi sont très bonnes. «On prévoit, au cours de la prochaine décennie, que le nombre d’embauches de fonctionnaires atteindra un sommet inégalé en raison des nombreux départs à la retraite», souligne Elisabeth Allard, directrice des politiques de main-d’œuvre du Secrétariat du Conseil du trésor. Elle estime que 15 000 postes seront disponibles dans la fonction publique provinciale d’ici 2020, dont 5 000 au cours des deux prochaines années.

La fonction publique fédérale recrute également pour pallier les besoins créés par le roulement de personnel, les congés de maternité, mais surtout les départs à la retraite. Selon Pierre-Alain Bujold, porte-parole du Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada, environ 2 150 fonctionnaires fédéraux travaillant au Québec prendront leur retraite en 2012-2013. «Mais les gestionnaires pourraient choisir de ne pas remplacer tous les départs à la retraite», prévient cependant Joanne Lalonde, directrice générale de la Commission de la fonction publique du Canada.

Recherchés

En plus des départs à la retraite, une pénurie d’employés dans le domaine de la santé touche actuellement le fédéral, indique Mme Lalonde. Par exemple, on manque d’infirmières pour travailler au Service correctionnel du Canada ou auprès des Premières Nations. Les employés de services administratifs et de bureau sont également très recherchés.

De son côté, le provincial recrute de nombreux économistes, agents d’information, techniciens en travaux publics, ingénieurs et agents d’aide socio-économique.

Partager

SUR LE MÊME SUJET