Navigation des articles

anne-marie-tremblay

Finie la retraite, on retourne au boulot!

Après quelques mois ou quelques années de retraite, vous avez envie de vous replonger dans le travail? À moins d’avoir des difficultés à boucler votre budget, comment savoir si c’est réellement une bonne idée?

Vous commencez tout juste à profiter de la retraite? Avant d’accepter le premier poste qui vous tombe sous la main, une bonne réflexion s’impose, explique Marie-Paule Dessaint, conférencière et auteure de plusieurs livres sur la transition vers la retraite. Elle suggère de prendre quelques mois de repos avant de vous engager dans un tel projet à long terme. «Il faut réfléchir au nouveau sens que l’on veut donner à sa vie, à ses aptitudes, à ses compétences.»

Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises raisons de replonger dans le marché du travail; cette décision doit répondre réellement à vos besoins. Demandez-vous si votre nouveau boulot vous rendra heureux, s’il vous permettra de combler un vide ou de vous désennuyer par exemple. «J’ai rencontré une dame qui cherchait un travail pour sortir de la maison et éviter d’être avec son conjoint 24 heures sur 24», raconte Mme Dessaint. Dans un cas comme celui-là, mieux vaut ne pas utiliser le travail pour fuir la réalité ou les problèmes. Une bonne discussion avec le conjoint s’impose.

Des compromis

Surtout, n’idéalisez pas votre ancienne vie. Vous êtes allergique au stress et à la compétition? Au travail, vous n’en pouviez plus de voyager ou d’être contraint par un horaire rigide? Considérer les choses avec lucidité vous permettra peut-être d’éviter de revivre ces situations inconfortables! Faites un bilan de votre passé professionnel et une liste de ce que vous envisagez pour le futur. Vous saurez donc si un retour au boulot est une bonne idée et quel genre de poste vous devez viser, comme un emploi à temps plein ou à temps partiel.

«En retournant au travail, vous aurez peut-être certains compromis à faire, par exemple une baisse de salaire ou des conditions de travail différentes», avertit David Quirion, conseiller en orientation au Centre professionnel des Patriotes. Demandez-vous si vous êtes prêt à assumer de tels choix.

Explorez

Vous souhaitez retourner au boulot pour vous désennuyer ou pour vous sentir utile? Travailler, est-ce vraiment la solution? demande David Quirion. Si, financièrement, vous n’avez pas de soucis et que vous souhaitez mettre à profit vos compétences et aptitudes, il existe d’autres moyens que le travail. Par exemple, un ancien PDG pourrait très bien devenir mentor, suggère M. Quirion. Il pourrait ainsi partager son expertise, tout en mettant de côté le stress quotidien de gérer une équipe et une entreprise. L’important, c’est de choisir un travail, ou encore une activité — mentorat, bénévolat, etc. — en fonction de vos besoins réels et de vos valeurs.

Partager

SUR LE MÊME SUJET