Navigation des articles

marie-josee-richard

Fin de l’intérim : soulagement ou déprime?


Tôt ou tard, votre mandat par intérim prendra fin et vous devrez réintégrer vos anciennes fonctions. Quel est le bilan de votre expérience?

Selon Sophie Grenache, conseillère en ressources humaines agréée (CRHA), l’état émotif dans lequel vous reprendrez vos anciennes fonctions est un indicateur de la façon dont vous avez vécu cette expérience.

Soulagé?

«Dans ce cas, il est possible que les responsabilités étaient trop lourdes pour vous. Mais soyez heureux d’avoir essayé, car au moins vous avez l’heure juste : vous ne voulez pas devenir patron ou du moins, pas dans ces conditions!», soutient Mme Grenache.

Déçu?

«Si la démotivation vous assaille, cela signifie peut-être que vous êtes de ceux qui carburent aux défis. Si aucune promotion ne pointe à l’horizon dans votre entreprise, peut-être êtes-vous prêt à changer d’employeur?»

Par ailleurs, retrouver son ancien poste peut aussi être insécurisant : «Si des employés n’ont pas apprécié certaines de vos décisions, ils ne se gêneront plus pour vous le faire savoir. Ces décisions sont les vôtres, il vous faudra les assumer. Si vous avez des torts, il pourrait être bon de les admettre afin d’entretenir de saines relations avec vos collègues», estime Mme Grenache.

Soyez diplomate

Comment se comporter avec la personne qui récupère son poste ou avec celle qui a été embauchée pour ce faire? Isabelle Bédard, CRHA, suggère de se montrer discret : «Vous n’avez pas à vous ingérer dans ses dossiers; votre patron vous fera signe s’il a besoin de vous. Montrez-vous simplement ouvert à l’aider à s’intégrer au sein de l’équipe.»

Partager

SUR LE MÊME SUJET