Navigation des articles

dominique-forget

Experts en ésotérisme

Les métiers de l’ésotérisme sont aussi nombreux qu’ils sont obscurs. En voici trois, décortiqués.

Maître Reiki

Dans l’appartement de Robyn Stroll, à Montréal, je suis étendue sur une table matelassée. Les volutes d’encens et une musique imitant les sons de la nature envoûtent la pièce. Jusqu’ici, on dirait une séance de massage ou d’acupuncture. Sauf que j’ai gardé mes vêtements. Et qu’au cours de la prochaine heure, une maître reiki de 31 ans me touchera à peine.

Description de tâches

Le praticien de reiki agit un peu comme une «antenne». Grâce à son corps tenu bien droit, aidé par le pouvoir de sa concentration, il canalise l’énergie de l’univers pour la transmettre à un autre individu. Il effectue ce mystérieux transfert en apposant ses mains sur le corps du client… ou carrément à distance, sans que le client ne soit physiquement présent – il est alors utile qu’il dispose d’une photo de la personne à traiter.

Le reiki arriverait ainsi à réénergiser un corps exténué, à calmer des anxiétés ou une dépression. Même si aucune étude scientifique n’appuie leurs dires, les praticiens maintiennent qu’ils peuvent aider à soigner la fibromyalgie, un ulcère à l’estomac ou même un cancer. «Ça ne remplace pas les traitements conventionnels, prévient Robyn Stroll. Mais on peut réénergiser un patient après une séance de chimiothérapie.»

Avec regret, après une séance d’une heure, je n’ai perçu aucun changement de mon niveau d’énergie ou de bien-être. Seul mon porte-monnaie était légèrement allégé de 75 $.

Formation

Ils sont formés auprès d’un maître reiki. Il existe trois niveaux de certification. Le titulaire d’un niveau 1 peut supposément canaliser l’énergie ambiante pour la transmettre à un patient, par le biais des mains. Avec un certificat de niveau 2, il peut prétendre traiter ses patients à distance. Le niveau 3 lui confère le statut de «maître» et lui permet de former à son tour des apprentis.

Le temps d’apprentissage consacré à chaque certificat est défini par le maître. Généralement, il suffit d’une journée par niveau. Certains maîtres dispensent les trois niveaux en un seul week-end.

Habiletés requises

La pratique du reiki est accessible à tous. Selon Robyn Stroll, il faut néanmoins posséder quelques habiletés pour exercer le métier avec succès :

  • Ouverture d’esprit
  • Compassion envers les patients
  • Sens des affaires et du marketing pour bâtir une clientèle

Revenus

Les praticiens du reiki demandent entre 50 $ et 120 $ l’heure. «Je peux voir jusqu’à cinq patients par jour», indique Robyn Stroll, dont le tarif horaire se situe à 75 $. Elle offre aussi des formations, en général deux fois par mois. Ses élèves paient 150 $ pour une journée passée en petits groupes de trois à six.

Pour arrondir les fins de mois, Robyn Stroll travaille dans une boutique ésotérique. «Ça prend quelques années pour bâtir une clientèle, dit-elle. Bientôt, je gagnerai suffisamment avec le reiki pour m’y consacrer à temps complet.»

Sourcier et radiesthésiste

Elle est terminée l’époque où les sourciers erraient dans les campagnes avec des branches de cerisier, à la recherche d’une veine d’eau. En cette ère technologique, on travaille avec des baguettes de métal, des pendules et autres outils pseudo-scientifiques comme l’antenne de Lecher, censés «lire les énergies». Les radiesthésistes ― des sourciers aux pouvoirs élargis ― peuvent trouver aussi bien de l’or qu’un trousseau de clés égaré.

Description de tâches

Les radiesthésistes disent ressentir les vibrations émises par les êtres vivants ou les minéraux. Ce «sixième sens» leur permettrait de détecter ce qui est caché au commun des mortels.

Au besoin, ces experts peuvent interroger leurs instruments, qui leur répondent par un oui ou un non. «Si je veux trouver un trousseau de clés, je vais demander au pendule s’il se trouve dans le salon», explique Réjean Giroux, fonctionnaire municipal à la retraite rencontré au Salon des sourciers et radiesthésistes du Québec, à Laval. «Si la réponse est oui, le pendule se met à tourner vers la droite. Si c’est non, vers la gauche.»

Munis d’un bobber (une tige de métal sertie d’une pierre à l’extrémité), les radiesthésistes auraient aussi le pouvoir de «nettoyer» une maison, c’est-à-dire d’éliminer les énergies négatives et les mauvais esprits qui la hantent.

Formation

Variable. Plusieurs radiesthésistes offrent des cours d’une journée à une semaine pour apprendre à maîtriser les instruments.

Habiletés requises

Selon Murielle St-Denis, ex-présidente de l’Association des sourciers et radiesthésistes du Québec, quelques atouts sont utiles pour avoir du succès :

  • Confiance en soi
  • Pouvoir de concentration
  • Capacité à rester calme et positif – car on ne trouve pas toujours ce que l’on cherche du premier coup!

Revenus

Au Salon des et radiesthésistes du Québec, les experts demandent entre 50 $ et 100 $ pour se déplacer à domicile et trouver un objet perdu ou nettoyer la maison des mauvais esprits. Plusieurs offrent aussi des cours. «Pour 65 $ par jour, je peux vous apprendre à utiliser les instruments», proposait Elphège Archambault. Ce menuisier à la retraite fabrique aussi des pendules de bois, des baguettes et des bobbers qu’il vend entre 10 $ et 65 $.

Malgré leur prétendue capacité à trouver des veines d’or et de pétrole, aucun des radiesthésistes rencontrés n’arrivait à vivre de son art.

Voyant

Dans un coin de la boutique Mélange magique, sur la rue Sainte-Catherine à Montréal, un rideau de velours abrite des regards et des oreilles indiscrètes une petite table sur laquelle reposent cristaux et jeu de tarot. Catharine Allan, voyante en résidence, reçoit les clients qui veulent assister à leur avenir en avant-première. Son carnet de rendez-vous est rempli! Je devrai patienter une heure trente avant d’avoir droit à 20 minutes avec elle.

Description de tâches

Grâce à leur pouvoir occulte, les voyants disent voir, entendre ou ressentir des informations sur la vie des individus et leur avenir. Plusieurs outils appuient leurs prédictions : jeu de tarot, lignes de la main, cristaux, etc.

Le métier de voyant a été révolutionné par les technologies de la communication. Catharine Allan offre des consultations par courriel, payables par PayPal. Il suffit de décrire sa situation et d’envoyer des photos des personnes auxquelles on fait référence.

Pour élargir leur offre de services, la majorité des voyants pratiquent des métiers connexes. Certains sont astrologues. D’autres sont médiums, ce qui leur permettrait de communiquer avec les morts.

Formation

Elle est optionnelle. On peut lire des livres sur le sujet ou se fier à son seul instinct. Des voyants, dont Catharine Allan, offrent aussi des ateliers pour développer ses habiletés. «Plusieurs personnes ont un don, mais l’ignorent, dit-elle. Il suffit de le découvrir et de le nourrir.»

Pour ceux qui veulent aller plus loin, l’International College of Spiritual and Psychic Sciences, à Montréal, offre des programmes de 30 à 120 crédits (équivalant à un baccalauréat ou même un doctorat, peut-on lire dans le prospectus. Mais ne cherchez pas le sceau du ministère de l’Éducation). On paie 40 $ le crédit.

Habiletés requises

Avoir un don ne suffit pas pour exercer le métier. Selon Catharine Allan, les habiletés suivantes sont particulièrement utiles :

  • Pouvoir de concentration
  • Résilience. Le métier est exigeant mentalement. Il faut être prêt à affronter les importuns qui tentent de nous ridiculiser en démasquant de fausses révélations. «Il arrive également que des clients se fâchent quand on ne voit pas dans leur avenir ce qu’ils souhaitent y trouver, dit Catharine. La rencontre de l’âme sœur, par exemple.»
  • Des notions de base en psychologie et en travail social sont de mise. «Beaucoup de gens arrivent ici en détresse, raconte Catharine. Ils ont perdu leur emploi, sont en procédure de divorce, etc. Il faut savoir les aider et, au besoin, les diriger vers les ressources appropriées.»

Revenus

Les voyants d’expérience demandent en moyenne de 70 $ à 100 $ l’heure. Pour une consultation par courriel, Catharine Allan facture 50 $. Ses élèves paient 40 $ pour assister à ses ateliers de formation en groupe, offerts quelques fois par mois.

Pour ceux qui ont le sens du marketing, une ligne téléphonique 1 900 qui cartonne demeure l’avenue la plus payante. Les clients déboursent entre 2,50 $ et 5 $ la minute. La somme ne va pas directement dans les poches du voyant. Ce dernier doit payer 1 500 $ à son fournisseur de services téléphoniques pour l’installation initiale de la ligne, montant auquel s’ajoutent des frais mensuels et des frais à la minute de 0,35 $ à 0,40 $.

Dans ce dossier

• Affaires paranormales
• Cultiver le scepticisme

Partager