Navigation des articles

anne-marie-tremblay

Êtes-vous un patron trop contrôlant?

Vous ne pouvez vous empêcher de regarder par-dessus l’épaule de vos employés lorsqu’ils travaillent? En tant que gestionnaire, vous devez contrôler, mais avec modération.

«Si vous passez plus de temps à surveiller qu’à travailler, que vous devez constamment faire des heures supplémentaires pour effectuer vos tâches à cause de cela, c’est qu’il y a un problème», lance Michelle Lapointe, partenaire en gestion et développement des ressources humaines et conseillère en relations industrielles agréé (CRIA) chez Nadeau, Structure et stratégies en ressources humaines.

À vos ordres, commandant!

Le fait de tout savoir vous rassure? À long terme, vous risquez tôt ou tard de démotiver vos meilleurs salariés en les surveillant sans cesse. «À force de se faire épier, les employés se mettent en mode exécution, réfléchissent moins et vous devez exercer un contrôle plus grand sur eux. C’est un cercle vicieux», prévient Daniel Lapensée, directeur général du groupe COSE et conseiller en ressources humaines agréé (CRHA). Vos employés prendront moins d’initiatives et suivront vos ordres à la lettre.

Vous devez donc apprendre à déléguer, ce qui est parfois plus facile à dire qu’à faire! Un truc? Commencez à poser des questions, plutôt qu’à donner des réponses. «Au lieu de dire à votre employé ce qu’il doit faire et comment l’exécuter, il faudra plutôt lui demander comment il pense y arriver», illustre M. Lapensée. Vous pouvez ensuite convenir de moments pour faire un suivi sur le dossier qui s’espaceront, au fil du temps.

Partager

SUR LE MÊME SUJET