Navigation des articles

equipe-jobboom

Emploi : des signaux encourageants

employés en réunion

Photo : YanLev/Shutterstock

Le marché de l’emploi devrait s’améliorer d’ici la fin de l’année au Québec, en dépit du climat morose anticipé dans le secteur public, selon une étude réalisée par l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés (CRHA).

Près du quart (22,8 %) des entreprises sondées prévoient augmenter leurs effectifs au cours du dernier trimestre de 2014, alors que 12,7 % anticipent une baisse, pour une différence nette de +10,2 %. Les autres (64,5 %) s’attendent à une stabilité.

Il s’agit là d’une amélioration notable par rapport au trimestre précédent, alors que l’indice d’embauche s’établissait à +3,6 %.

La même tendance s’observe du côté des heures travaillées : la différence entre les répondants prévoyant une augmentation (23,2 %) et ceux prévoyant une baisse (5,3 %) s’établit à +17,9 %.

Ces bonnes perspectives sont essentiellement portées par les grandes entreprises et le secteur manufacturier. À l’opposé, les perspectives sont beaucoup plus sombres dans le secteur public, où l’indice d’embauche s’établit à -39 % en raison des compressions budgétaires appréhendées dans les organismes gouvernementaux.

Les entreprises de la Montérégie (+32 %) et des autres régions (+14 %) sont celles qui se montrent le plus optimistes quant à l’embauche, alors que les employeurs de Montréal et de Québec sont plus prudents dans leurs projections.

Au chapitre des hausses salariales, l’Ordre des CRHA entrevoit une augmentation de 2,8 % au Québec, alors que l’inflation prévue est de moins de 2 %.

Le rapport détaillé est disponible sur le site Web de l’Ordre des CRHA.

Partager