Navigation des articles

equipe-jobboom

Emploi des jeunes : la situation s’améliore

Travailleurs3Secteur

La situation des jeunes sur le marché du travail a évolué pour le mieux depuis une quinzaine d’années, que ce soit sur le plan du taux d’emploi, des salaires ou de la qualité des emplois.

C’est ce que montre une étude détaillée rendue publique cette semaine par l’Institut de la statistique du Québec.

Ainsi, la proportion de jeunes de 15 à 29 ans qui occupe un emploi a augmenté de 55 à 65 % entre 1996 et 2012. Il s’agit d’une hausse considérable si on compare avec l’ensemble de la population de 15 ans et plus, dont le taux d’emploi n’a augmenté que de 55 à 60 % durant la même période. La poussée est manifeste dans tous les sous-groupes de jeunes, mais ce sont les 25-29 ans qui se hissent au niveau le plus élevé, soit 80 %.

Fait marquant, alors que le taux d’emploi des hommes de 15 à 29 ans a longtemps été plus élevé que celui des femmes, la tendance semble s’inverser depuis 2007, exception faite de l’année 2008. Le taux d’emploi des femmes suit une courbe ascendante pour se fixer à 66 % en 2012, tandis que celui des hommes tend à diminuer pour atteindre 64 %.

Les périodes creuses semblent par ailleurs se raréfier pour les 15-29 ans. Leur taux de chômage a fondu de 16 à 11 %. La durée de ce chômage, elle, a chuté de 19,5 à 11,5 semaines en moyenne.

Mais le recul des temps morts est surtout marqué du côté des jeunes qui ne sont ni aux études, ni en emploi. Cette catégorie représentait 13 % des 15 à 29 ans en 2012, comparativement à 20 % en 1996.

En parallèle, la qualité des emplois auxquels les jeunes ont accès s’améliore. Il y a 15 ans, presque 60 % des emplois non étudiants occupés par les moins de 30 ans étaient considérés de faible qualité, c’est-à-dire rémunérés à moins de 15 $ l’heure, temporaires ou nécessitant peu de qualifications. En 2012, la part de ces emplois était de 45 % pour les jeunes hommes et de 49 % pour les jeunes femmes.

Inversement, la part des emplois de qualité élevée augmente, passant de 11 à 19 % chez les femmes et de 10 à 20 % chez les hommes. Il s’agit de postes rémunérés à plus de 15 $ l’heure, permanents et nécessitant des compétences de niveau technique, professionnel ou de gestion.

Quant au salaire horaire des 15-29 ans, il atteint en moyenne 18,22 $, en hausse de 6,67 $ depuis 15 ans.

Partager