Navigation des articles

anne-marie-tremblay

Embaucher un formateur : les critères de choix

Des formateurs vous promettent monts et merveilles? Méfiez-vous des soi-disant experts de tous les domaines!

Les formations génériques sont à éviter, soutient d’emblée Louis Baron, professeur et directeur du DESS et du MBA en conseil en management à l’École des sciences de la gestion de l’UQAM. «Les adultes apprennent plus facilement si le contenu se rapproche de ce qu’ils vivent. Il faut donc s’assurer que le formateur connaît votre domaine d’expertise, qu’il saura puiser des exemples dans votre industrie.»

Un contenu adapté

Attention, donc, aux formateurs qui arrivent avec des formules prêtes à l’avance. «C’est important que le contenu soit modulé selon les employés», ajoute Diane Lapierre, conseillère aux entreprises à Emploi-Québec.

Par exemple, pour une formation sur une nouvelle méthode d’approvisionnement, les chefs d’équipe pourraient avoir droit à un survol des notions enseignées; les comptables, à un module sur les nouveaux formulaires; et les employés aux opérations, à un cours plus poussé sur les changements de procédure.

Dans la même veine, la méthode d’enseignement doit être adaptée à vos employés. «Si vous assoyez pendant deux jours dans une salle des ouvriers habitués de travailler physiquement, vous risquez de les endormir! Il vaut mieux prévoir plusieurs séances plus courtes», illustre Diane Lapierre.

Et surtout, n’hésitez pas à demander deux ou trois offres de service à des firmes différentes, ajoute-t-elle. Ce qui vous permettra de comparer non seulement les prix, mais aussi le plan de formation. Une bonne façon de faire un choix éclairé.

Partager