Navigation des articles

julie-leduc

Dois-je avouer à mon patron actuel que je me présente en entrevue pour un autre poste?

pensive

J’occupe un poste depuis trois semaines, après plus d’un an de recherche d’emploi. Je viens toutefois d’être convoqué en entrevue pour un autre poste qui m’intéresse davantage et je souhaite m’y présenter. Dois-je l’avouer à mon nouveau patron, avec qui j’ai une bonne relation, ou est-il préférable d’inventer un prétexte pour m’absenter du travail?

Mettre ses compétences sur le marché de l’emploi est une démarche d’affaires. Quand un entrepreneur se trouve devant une belle occasion, il la saisit. Les mêmes règles s’appliquent au monde du travail. Il est donc légitime que vous alliez explorer les différentes possibilités d’emploi qui s’offrent à vous. Stratégiquement, il serait risqué de révéler à votre employeur actuel que vous regardez ailleurs. Je vous invite à demeurer discret sur vos démarches puisque rien ne garantit que vous allez décrocher ce nouveau poste.

Évidemment, vous avez un devoir de loyauté envers votre patron. C’est pourquoi je vous suggère de demander à l’employeur qui souhaite vous rencontrer de fixer le rendez-vous à l’extérieur de vos heures de travail. Demeurez ferme là-dessus. L’entreprise qui vous convoite est celle qui a besoin de talents, elle devrait respecter et comprendre que vous ne pouvez pas risquer de perdre un emploi pour une entrevue. Si le recruteur refuse de vous accommoder, vous aurez alors des indices sur la culture de l’entreprise et pourrez alors évaluer si vous avez véritablement envie d’aller travailler pour un employeur qui ne fait preuve d’aucune flexibilité.

En dernier recours, s’il demeure impossible d’être reçu hors des heures normales de bureau, vous pourriez aussi prétexter que vous êtes malade pour aller au rendez-vous. Mais même s’il s’agit d’un pieux mensonge, ce n’est pas la solution idéale. S’absenter en début d’emploi, c’est aussi prendre un risque. Et comme vous serez probablement payé pour cette supposée journée de maladie, c’est presque un vol. D’où l’importance de bien négocier l’heure du rendez-vous.

Si jamais vous obtenez l’emploi, il sera important de partir professionnellement en donnant un avis de départ d’au moins deux semaines à votre patron actuel. Et si vous ne décrochez pas l’emploi, vous serez gagnant d’avoir maintenu le secret sur vos démarches. Vous aurez conservé votre poste et votre bonne relation avec votre patron.

Partager

SUR LE MÊME SUJET