Navigation des articles

anne-marie-tremblay

Devenir consultant : faire valoir son expertise

Une longue feuille de route est un atout indéniable pour devenir consultant. Mais encore faut-il savoir se vendre!

En tant que travailleur expérimenté, vous avez certainement touché à divers types de dossiers. Si votre polyvalence est un atout en entreprise, c’est peut-être un piège pour devenir consultant.

Pour vous vendre efficacement, mieux vaut offrir un service plus spécifique. Ainsi, vous pourrez dresser avec exactitude la liste de vos clients potentiels.

«Devenir consultant en informatique, c’est très large. Mais offrir ses services pour l’entretien de réseaux informatiques dans les entreprises de 50 employés ou moins, c’est déjà beaucoup plus ciblé», souligne Michel Nadeau, conseiller en ressources humaines agréé (CRHA) et associé chez Vézina Nadeau Labre, une firme spécialisée en gestion et transition de carrière.

Par la suite, faites la liste de vos concurrents et vérifiez ce qu’ils offrent. «Vous devez vous démarquer des autres pour tirer votre épingle du jeu», indique M. Nadeau, qui a formé plusieurs travailleurs d’expérience aux rouages de la consultation. Par exemple, vous pourriez offrir de contacter vos clients dans les 24 heures suivant toute demande d’information ou tout appel de service.

Maximisez votre réseau

Avec votre expérience, votre carnet d’adresses devrait être bien garni. Plutôt que d’appeler vos clients potentiels un à un, Michel Nadeau suggère de miser sur le bouche-à-oreille. «Présentez vos services à vos contacts et décrivez-leur le genre de clients que vous aimeriez avoir», dit-il. S’ils connaissent, dans leur entourage, des personnes ayant besoin de vos services, demandez-leur de les contacter ou de leur envoyer votre dépliant, par exemple.

Par contre, évitez de solliciter directement les clients de votre ancien employeur. «C’est une tactique déloyale qui contrevient au Code civil», prévient M. Nadeau. Le contrat de travail qui vous liait à votre ancien employeur comportait peut-être d’ailleurs une clause vous interdisant la sollicitation directe de ses clients pendant un certain temps.

Se faire connaître

Écrire un blogue, se connecter à des sites Internet de réseautage, créer son propre site Web : pour réussir, vous devez faire votre propre mise en marché. «Il est primordial de faire savoir que vous êtes devenu consultant», indique Murielle Lafond, conseillère en transition et gestion de carrière à l’Association Midi-Quarante, qui offre des services spécialisés en recherche d’emploi pour les Lavallois de plus de 40 ans.

Elle suggère également de participer aux activités de votre association professionnelle ou encore d’un groupe de travailleurs autonomes. L’un d’entre eux pourrait suggérer votre nom pour des mandats ponctuels qu’il n’exécute plus pour certains de ces clients.

Partager