Navigation des articles

guillaume-jousset

Des questions à éviter en entrevue

Certaines questions sont à éviter en entrevue d’embauche, pour ne pas compromettre vos chances de décrocher le poste. Soyez vigilant !

Même si vous vous sentez parfaitement à l’aise avec le recruteur et que l’entretien se déroule bien, il y a des points que vous auriez tout intérêt à ne pas aborder.

Ce que l’entreprise peut faire pour vous…

Lors d’une première entrevue, surtout pour un candidat peu expérimenté, il serait malavisé de poser des questions sur les avantages sociaux, les horaires de travail, les vacances ou le salaire. «On n’en est pas rendu là, sauf si c’est l’employeur qui en parle», assure Michèle Perryman, conseillère en ressources humaines agréée dans sa propre firme.

C’est vous l’interviewé

Ne commencez pas vos phrases par : «pourquoi». «Vous ne devez pas prendre le contrôle de l’entretien ni donner l’impression au recruteur qu’il doit justifier sa position», affirme Maddy Lespinasse, conseillère en emploi au Carrefour jeunesse emploi du Centre-Sud/Plateau Mont-Royal/Mile-End.

Évitez aussi de poser plus de deux ou trois questions afin de ne pas monopoliser la parole et prolonger indûment l’entretien.

N’en dites pas trop

«N’emmenez pas le recruteur sur un terrain qui vous est défavorable», conseille Mme Lespinasse. Par exemple, demander si l’anglais est nécessaire pour le poste pourrait révéler au recruteur que vous n’êtes pas à l’aise avec cette langue. Restez vigilant!

Partager

SUR LE MÊME SUJET