Navigation des articles

Décrochage : convaincre votre ado ou le laisser vivre?

Décrochage : convaincre votre ado ou le laisser vivre?

Le parent a un double rôle : mettre en garde son ado au sujet du décrochage, tout en lui permettant de vivre ses propres expériences. Quitter l’école peut en être une.

Vous avez discuté avec votre ado, cherché la source du problème avec lui et discuté ensemble des alternatives pour éviter le décrochage. Pourtant, il a quand même choisi de quitter les bancs d’école.

Pour réaliser l’impact du décrochage sur leur avenir, certains jeunes ont besoin de vivre cette réalité. «Qui sait, votre enfant pourrait se rendre compte que travailler ce n’est pas pour lui, du moins pour l’instant, découvrir un nouveau métier ou réaliser que les jobines, ce n’est pas toujours rose», indique Marlène Harvey, directrice de la LigneParents, un service d’aide pour les parents.

Un rôle de soutien

Le mieux que vous puissiez faire? «L’accompagner, le soutenir dans ses questionnements et ses démarches et vous montrer ouvert», soutient Kelly-Kim Brisson, intervenante en motivation et soutien scolaire au Carrefour Jeunesse-emploi des Moulins, à Terrebonne. Peu importe ce que vous direz, vous ne le ferez pas changer d’idée et vous risquez de le voir s’entêter. Pour que son retour sur les bancs de l’école soit un succès, c’est le jeune qui doit prendre la décision de reprendre ses études.

Plutôt que de le sermonner, soyez plutôt présent pour l’écouter, l’aider à trouver un objectif professionnel réaliste ou le référer à un organisme pour décrocheurs qui le soutiendra.