Navigation des articles

marika-gauthier

Déchiffrer un talon de paie

Vous avez entre 15 et 24 ans, et vous occupez un emploi non syndiqué durant l’été ou pendant l’année scolaire? Ayez vos chèques de paie à l’oeil!

Il n’est pas facile de déchiffrer un bulletin de paie. Voici quelques informations qui vous permettront de mieux vous y retrouver.

Les détails à vérifier

«Joint au chèque, le bulletin de paie permet de vérifier qu’on a été payé pour toutes nos heures de travail», explique Me Dalia Gesualdi-Fecteau, avocate à la Commission des normes du travail (CNT).

Vous y trouverez, entre autres :

  • le montant brut (ce que vous avez gagné avant les déductions);
  • le montant net (la somme que vous recevez);
  • les déductions (impôt, Régie des rentes, assurances, etc.);
  • la période de travail (les semaines de travail pour lesquelles on vous paie);
  • le taux horaire, le nombre d’heures travaillées, ainsi que les heures supplémentaires.


Les heures supplémentaires

Au Québec, une semaine de travail normale compte 40 heures. Les heures excédentaires sont payées à temps et demi.

Par exemple, Jérémie a travaillé 42 heures la semaine dernière. Il obtiendra son taux horaire habituel de 8 $ pour les 40 premières heures, et un salaire majoré à 12 $ pour les deux dernières. «Il arrive fréquemment que les jeunes ne soient pas payés au juste taux lorsqu’ils font des heures supplémentaires. C’est la principale infraction que subissent les 15 à 24 ans au travail», dit Me Fecteau.

Les retenues sur la paie

Vous avez cassé une tasse ou une bouteille de vin? « Votre employeur ne peut retenir d’argent sur votre paie pour vous forcer à les rembourser », affirme Me Fecteau. Par contre, si vous avez bénéficié d’une avance de salaire, vous devrez la rembourser.

Les pourboires

Dans plusieurs restaurants, les serveurs partagent leurs pourboires avec le personnel de cuisine.

Or, l’employeur ne peut ni imposer cette pratique, ni la gérer en retenant de l’argent sur votre paie. Ce sont les employés qui doivent s’entendre pour le faire, s’ils le désirent.

Vous avez constaté une erreur sur votre chèque? Dans la plupart des cas, une simple discussion avec le patron suffit pour régler le problème.

Si rien ne bouge, vous pouvez déposer une plainte à la CNT, qui mènera une enquête.

Partager