Navigation des articles

marie-claude-veillette

Débordés, mais heureux au travail?

Travailleuse occupée qui sourit

Photo : Andresr / Shutterstock

De prime abord, il s’agit de deux états qui semblent incompatibles, et pourtant… Un récent sondage réalisé auprès de 2 602 employés canadiens et américains révèle que 53 % d’entre eux se sentent débordés au travail. Étrangement, ces mêmes répondants affirment être satisfaits de leur emploi dans une proportion de 86 %.

Comment est-ce possible?

Dans une entrevue accordée à Yahoo Health, le professeur en leadership et psychologie organisationnelle Ronald Riggio explique que les travailleurs à qui on demande toujours d’en faire plus avec moins se sont tout simplement adaptés à cette nouvelle réalité. Depuis une décennie, les travailleurs se sont conditionnés au fait de devoir abattre une charge énorme de travail.

Heureux malgré tout?

Selon le professeur Riggio, cette situation est un exemple de dissonance cognitive; un phénomène psychologique qui survient lorsqu’on est confronté à une information qui n’est pas cohérente avec nos croyances. Nous nous disons : « Je fais ce travail. Je n’ai pas à faire ce travail, puisqu’il existe une alternative. Par conséquent, je dois aimer ce travail. » Les gens surchargés ont ainsi tendance à se dire satisfaits de leur travail pour éviter toute incohérence.

Alors que plusieurs entreprises limitent les embauches en raison du contexte économique difficile, les employés doivent assumer plus de responsabilités, ce qui crée un sentiment d’engagement plus grand à l’égard de leur employeur, qu’ils ne veulent pas laisser tomber.

Par ailleurs, lorsqu’on se préoccupe de son avancement de carrière, il est normal de vouloir s’impliquer à fond dans son travail, à condition d’éviter de brûler la chandelle par les deux bouts.

Quoi faire pour éviter l’épuisement professionnel?

  • Tissez de bonnes relations avec vos collègues. Un mot gentil. Des félicitations. Un petit café apporté à l’occasion pour faire plaisir. Ces alliances vous apporteront de la satisfaction au travail.
  • Essayez d’avoir le contrôle sur votre horaire de travail. Faites en sorte d’avoir plus d’autonomie et de flexibilité. Vous pourriez par exemple demander de travailler de la maison une fois par semaine ou partir plus tôt une journée par semaine.
  • Trouvez un sens à votre travail. Essayez de voir comment votre contribution apporte un plus à l’entreprise pour laquelle vous travaillez.
  • Mettez-vous au défi en acceptant d’effectuer des tâches qui sortent de votre zone de confort. Votre satisfaction n’en sera que plus grande.

Aussi à lire

marie-claude-veillette
Marie-Claude Veillette

Journaliste généraliste depuis 20 ans, Marie-Claude Veillette a travaillé tour à tour à la radio et à la télévision avant de se joindre à l’équipe de Mediagrif (propriétaire de Jobboom) comme spécialiste de contenu et coordonnatrice marketing en janvier 2012. Elle écrit également sur La vie moins chère, le blogue du site d'annonces classées LesPAC.com.

Voir ses derniers articles »

Partager