Navigation des articles

anick-perreault-labelle

De l’aide pour les entrepreneurs

Vous vous lancez en affaires? Bonne nouvelle : les ressources ne manquent pas, et il vaut la peine d’en profiter!

Des programmes de formation

• L’attestation de spécialisation professionnelle (ASP) Lancement d’une d’entreprise enseigne comment réaliser une planification financière, une campagne marketing et un plan d’affaires. L’ASP est offerte dans une cinquantaine de centres de formation professionnelle; elle dure environ neuf semaines et n’exige aucun préalable.

• La Télé-Université offre pour sa part un programme court en entrepreneuriat. Ce programme de 12 crédits, donc 4 cours, montre notamment comment identifier et développer son potentiel entrepreneurial, apprivoiser le marketing et déchiffrer des états financiers.

Des conseils d’experts

• À Montréal, le Service d’aide aux jeunes entrepreneurs (SAJE) peut vous aider à définir votre projet d’affaires, trouver du financement ou évaluer votre potentiel d’entrepreneur.

• Dans l’ensemble du Québec, plusieurs centres locaux de développement (CLD) offrent le même type d’aide que le SAJE.

• Les carrefours jeunesse-emploi (CJE) peuvent aussi vous aider à préparer votre projet. Leurs services sont toutefois réservés aux personnes de 18 à 35 ans.

• Le site Info entrepreneurs de Service Canada permet de déterminer si on a la personnalité d’un entrepreneur et de rédiger un plan d’affaires. On y trouve aussi des informations sur les études de marché, la promotion d’une entreprise ou l’embauche d’employés.

• La Toile entrepreneuriale de la Fondation de l’entrepreneurship regorge d’hyperliens pour les entrepreneurs sur le financement, les formations ou les organismes de réglementation.

De l’argent pour se lancer

• Les cercles d’emprunt de Montréal offrent des prêts aux entreprises en démarrage ou les aident à demander des fonds aux institutions financières. Des frais de 60 $ sont exigés pour devenir membre.

• Le Soutien au travailleur autonome octroie 320 dollars par semaine, pendant 52 semaines, aux personnes sans emploi ou aux travailleurs à statut précaire qui veulent fonder leur entreprise.

Investissement Québec offre des prêts et des garanties de prêts aux nouveaux entrepreneurs, notamment pour l’achat d’équipement. Seuls les projets qui requièrent au moins 50 000 $ sont considérés.

• Le Fonds local d’investissement (voir la section «Aide financière») octroie des prêts ou garanties de prêt aux entreprises en démarrage ou en expansion. Les CLD gèrent ce Fonds et déterminent quels montants seront octroyés.

• Le Concours québécois en entrepreneuriat alloue des prix allant de 1 500 à 20 000 $ aux nouveaux entrepreneurs porteurs d’un projet particulièrement original, viable et réaliste.

Partager

SUR LE MÊME SUJET