Navigation des articles

eveline-marcil

Critiques constructives ou attaques personnelles?

Les critiques constructives, ça va. Mais comment réagir quand les commentaires d’un patron ou d’un collègue ressemblent à des attaques?

«L’opinion d’autrui compte souvent beaucoup dans la construction de l’estime personnelle. Il est donc normal d’être déstabilisé lorsqu’une personne émet une critique à notre endroit», estime Catherine Boulos, psychologue chez Perspective psychologie organisationnelle, une entreprise de services-conseil spécialisée en coaching. Mais comment abaisser vos défenses face aux critiques difficiles à prendre?

1. Penser à l’amélioration et non aux mauvaises intentions…

«Si les gens vous critiquent, c’est rarement afin de vous démolir», estime Mme Boulos. Plusieurs le font pour exprimer leur envie de vous voir agir autrement ou encore pour partager leur frustration. Un collègue vous reproche de trop parler? Peut-être que votre attitude extrovertie l’empêche de prendre sa place. Évitez de prêter des intentions malveillantes à ceux qui vous critiquent. En vous efforçant de comprendre leurs motivations, vous baisserez ainsi un peu les armes.

2. Demander des précisions

Rappelez-vous que les mots ne traduisent pas toujours bien ce qu’on ressent. Lorsque les reproches qui vous sont faits sont vagues, trop généraux ou mal formulés, Mme Boulos suggère de demander des explications et des exemples concrets. Si quelqu’un vous fait remarquer que vous avez l’air blasé en réunion, demandez-lui ce qu’il entend par ce terme ou ce qui lui a donné cette impression de vous.

3. En prendre… et en laisser

«Vous aurez peut-être tendance à conclure que le chapeau ne vous fait pas, avant même d’en analyser la couleur et le style», remarque Mme Boulos. Avant de rejeter la critique, elle vous suggère d’analyser le contenu verbal et non verbal du message. Demandez-vous ce que votre collègue a réellement voulu vous dire ou s’il était triste ou en colère, par exemple. En vous qualifiant de peu fiable, votre confrère a peut-être voulu vous communiquer sa frustration de ne pas avoir reçu votre rapport à temps. Dites-vous que certaines critiques ont aussi un fond de vérité. Votre démotivation ou votre nonchalance quant à la ponctualité peuvent être des irritants pour vos collègues.

4. Chercher une contre-expertise

Une critique est le reflet du point de vue d’un autre. «Cette personne ne détient jamais la vérité absolue», rappelle Mme Boulos. Si nécessaire, tentez d’obtenir un deuxième avis auprès d’un autre collègue qui vous connaît bien et qui acceptera de vous donner l’heure juste. Ce qu’il aura à vous dire sera peut-être plein d’enseignement.

Partager