Navigation des articles

annabelle-boyer

Quand votre corps trahit votre stress en entrevue

Quand le corps trahit le stress en entrevue

Photo : Chutima Chaochaiya / Shuttertock

La nervosité ressentie lors d’un entretien d’embauche est tout à fait normale, et même légitime. Cependant, lorsqu’elle est mal gérée, elle peut laisser une mauvaise impression à l’évaluateur et nuire à la perception que ce dernier a de vous.

Il importe donc de prendre conscience des messages contradictoires que lance votre corps afin d’ajuster votre approche et de vous préparer en conséquence. Il ne sert à rien de vouloir «contrôler» votre corps; vous n’en paraîtriez que plus étrange. Mais vous pouvez prévenir certaines réactions.

Glandes salivaires

Lorsque nous sommes stressés, les glandes salivaires cessent partiellement ou totalement de fonctionner. C’est pour cette raison que lorsque vous faites un exposé devant un groupe, vous avez la bouche sèche durant les premières minutes, soit jusqu’à ce que le stress diminue.

Prévoyez donc une bonne hydratation avant d’entrer dans les bureaux de votre employeur potentiel. Évitez le café, qui assèche la bouche, et apportez une bouteille d’eau avec vous. Prenez une gorgée en vous assoyant. Éviter les gommes et les pastilles, qui ne permettent pas une élocution claire et distincte.

Démangeaisons

Lorsque le corps vit un stress important, le corps cherche à se protéger. La circulation sanguine s’accélère et le corps présente des microdémangeaisons localisées. Ce ne sont pas des tics, même si la sensation de picotement ne se fait pas forcément sentir à chaque fois. Le fait de se gratter réduit l’activité électrique de certains neurones. Le grattement détend! Plus la peau est irritée par une déshydratation et des tissus agressants, plus les démangeaisons seront importantes.

Assurez-vous donc d’avoir une peau bien hydratée et des vêtements doux au toucher pour réduire le taux de démangeaisons. Vous ne les éliminerez pas entièrement, mais vous aurez moins l’air de souffrir d’urticaire. Prenez de grandes respirations pour ralentir votre rythme cardiaque et réduire la dilatation des vaisseaux sanguins. Ça vous pique partout dès que l’on vous pose une question piège? C’est normal. Respirez pour vous détendre.

Regard

En situation de stress le cerveau a tendance à rechercher un réconfort. Cela se traduit aussi par le réflexe, bien inconscient, de jeter un œil vers une source de lumière : fenêtres, lampes et autres éléments lumineux. Le regard paraît donc fuyant involontairement. Essayez, dans la mesure du possible, de vous positionner pour que les sources de lumière soient derrière vous et non sur votre côté. Vous ne pouvez pas contrôler le réflexe de défocalisation, mais vous pouvez choisir en partie votre positionnement dans l’environnement.

Micropréhension

Lorsque le stress est intense, le corps cherche à se stabiliser et à se sécuriser en s’agrippant aux objets à portée de mains : les bras du fauteuil, le verre d’eau devant soi. Les doigts peuvent aussi s’entrecroiser ou se glisser entre vos cuisses. Gardez vos mains sur la table devant vous. Cela vous obligera à avancer votre torse et donc à demeurer physiquement présent dans la communication malgré le stress.

Recul

Devant des évaluateurs que l’on trouve difficiles à convaincre, nous avons tendance à prendre de la distance et donc à se caler bien loin tout au fond du fauteuil, voire à reculer le fauteuil. C’est humain, mais pas idéal. Assurez-vous que le poids de votre corps soit bien centré (non reculé) ou avancé. Veillez à ce que votre colonne soit droite.

Entraînez-vous avant d’aller faire un entretien d’embauche. Vous ne pouvez évidemment pas éliminer tout le stress, mais vous pouvez vous pratiquer à faire des entrevues et vous filmer. Votre corps va alors vous révéler les questions qui vous embêtent et vous pourrez ainsi élaborer davantage vos réponses. Mieux vous serez préparés pour votre entretien, moins grand sera votre stress.

annabelle-boyer
Annabelle Boyer

Annabelle Boyer, CRHA est spécialiste de la synergologie, la lecture du non verbal. Elle est auteure des livres Relations sous emprise et Je lis en vous… savez-vous lire en moi? chez Béliveau Éditeur. Elle dirige également ABC Solution, une firme spécialisée en développement organisationnel et en ressources humaines.

Voir ses derniers articles »

Partager