Navigation des articles

anick-perreault-labelle

Congés de maladie : quand remplacer un employé?

Un de vos employés a quitté pour soigner sa dépression ou sa jambe cassée : quelques conseils pour que son absence fasse le moins mal possible à l’équipe.

«Avant de prendre la décision d’embaucher quelqu’un pour remplacer un employé parti en congé de maladie, un gestionnaire doit vérifier si son équipe a les connaissances nécessaires pour accomplir le travail de la personne absente», dit Lizabeth Campbell, conseillère en ressources humaines agréée chez LC Groupe Conseil, une firme spécialisée en ressources humaines et en recrutement.

Idéalement, avant de confier cette besogne supplémentaire à ses employés, le gestionnaire leur demande aussi s’ils la veulent et s’ils se sentent en mesure de relever le défi!

Le malade a déjà manqué deux semaines, voire un mois? Ne tardez pas : si personne ne veut reprendre ses tâches, faites appel à une agence de placement, un pigiste ou un contractuel. Parfois, vous devrez embaucher quelqu’un en bonne et due forme. En effet, les employés temporaires sont rares dans certains métiers, comme celui de vendeur, parce qu’ils demandent une bonne connaissance des produits d’une entreprise.

Fractionner les tâches à accomplir?

«Si vous faites appel à un pigiste, il est possible de fractionner le travail à faire pour lui en confier seulement les aspects techniques», dit Louise Beaudoin, psychologue organisationnelle et associée à la firme de psychologie institutionnelle Société Pierre Boucher. Dans le service des ressources humaines, par exemple, le pigiste pourrait organiser les formations tandis que quelqu’un de l’interne pourrait évaluer la performance des employés.

Les compétences clés

«Si le congé ne dure que quelques semaines, le remplaçant a seulement besoin de maîtriser certaines compétences clés, dit Mme Beaudoin : par exemple, régler une facture s’il travaille comme technicien en comptabilité.» Par contre, plus le malade s’absente longtemps, plus son suppléant devra posséder des savoirs variés.

Ceci dit, qu’importe la durée prévue du congé, offrez toujours un contrat le plus long possible à vos contractuels et vos pigistes – si l’entreprise peut se le permettre. «Un poste assorti d’un contrat plus long est plus facile à pourvoir, dit Mme Campbell. Par ailleurs, l’employé permanent replongera plus facilement dans son travail si le pigiste est encore sur place au moment de son retour pour le mettre au courant des derniers événements.» Histoire de reprendre le travail tout en douceur.

Partager