Navigation des articles

equipe-jobboom

Comprendre le travail de son enfant

pardon

Un tiers des parents est incapable d’expliquer ce que son enfant fait dans la vie.

C’est bien connu, plus les enfants vieillissent, plus les parents ont du mal à les guider. Ça commence avec les devoirs de français (c’est quoi ça, un groupe verbe?) et ça culmine quand fiston gagne sa vie en pitonnant sur son portable (dans mon temps, on n’avait même pas Internet!).

Si bien que nombre de géniteurs, aussi fiers soient-ils, restent sans voix quand on s’enquiert de la profession de leur rejeton. Un tiers d’entre eux se retrouveraient dans cette embarrassante situation, à en croire un sondage de LinkedIn mené dans 14 pays. Il faut dire qu’il y a de quoi s’y perdre, car certains emplois n’existaient même pas il y a à peine 10 ans.

Pour pallier cette ignorance, LinkedIn a organisé une journée internationale «emmenez vos parents au travail», le 7 novembre dernier. La société fait le pari que des parents mieux informés sont plus aptes à soutenir leurs enfants dans les aléas de la vie professionnelle. Appeler sa mère pourrait se révéler plus utile qu’on pense, finalement!

Palmarès des emplois les plus incompris au Canada
(pourcentage de parents pas trop sûrs de pouvoir décrire l’emploi de leur enfant)

  1. Pupitreur (74 %)
  2. Analyste de données (72 %)
  3. Actuaire (66 %)
  4. Gestionnaire de médias sociaux (65 %)
  5. Directeur des relations publiques (60 %)
  6. Sociologue (58 %)
  7. Réalisateur radio (55 %)
  8. Designer de mode (49 %)
  9. Ingénieur (46 %)
  10. Directeur d’équipe sportive (45 %)

Sources : The Globe and Mail, LinkedIn

Autres nouvelles :

San Francisco : le droit à l’horaire flexible
Grèce : la fin d’un congé inusité
La belle vie des baby-boomers
Les nouveaux taux de cotisations en 2014

commentez@jobboom.com

Partager