Navigation des articles

sylvie-leclerc

Coacher son gestionnaire embaucheur pour mieux recruter!

 Comment coacher son gestionnaire embaucheur pour mieux recruter!

Photo : Rawpixel.com / Shutterstock

Le rôle du gestionnaire embaucheur est crucial au succès du processus de recrutement. D’une bonne définition du besoin de recrutement à l’expérience offerte aux candidats, il y a des moments clés où chacun se doit d’être à son meilleur. Qui plus est, le gestionnaire embaucheur est aussi votre «client»; vous devez lui faire vivre une expérience positive, tout comme c’est le cas pour le candidat!

En tant que recruteur, vous pouvez faire la différence à chacun des moments clés qui jalonnent cette expérience. Voici comment.

1. La prise de mandat

Qu’elle se fasse en personne (à privilégier lorsqu’on ne connaît pas le gestionnaire et le service) ou par téléphone, la prise de mandat permet de confirmer les points essentiels du poste à combler.

Je constate que c’est une étape souvent escamotée, faute de temps. Or, je suis une fervente de l’adage «reculer pour mieux sauter». En prenant votre temps, vous éviterez bien souvent d’en perdre davantage en cours de route. Un poste mal défini et un profil de candidat mal compris vont conduire à des délais… et au final à des pertes de temps et d’argent.

N’oubliez pas…

  • d’établir ensemble le «pitch de vente», en incluant des éléments liés au poste, à l’équipe, au gestionnaire, à l’entreprise… Ces éléments vous seront essentiels pour l’affichage de poste et l’approche directe, mais également lors de l’entrevue, puis du «closing» de l’offre.
  • d’identifier le profil type du candidat et des noms potentiels pour amorcer votre approche directe.
  • de gérer les attentes de votre gestionnaire embaucheur quant aux étapes du processus, aux dates associées à chacune d’entre elles et à vos rôles et responsabilités respectifs.

Pour véritablement partir du bon pied, soumettez au gestionnaire des profils identifiés dans vos bases de données ou vos réseaux d’approche directe, qui serviront de base de discussion pour confirmer la prise de mandat.

Aussi, un bon truc pour valider que vous soyez sur la bonne voie est d’envoyer les premiers CV reçus au gestionnaire afin d’obtenir rapidement sa rétroaction.

2. L’entrevue

À la prise de mandat, de part et d’autre, identifiez les éléments nécessaires pour l’entrevue.

Que vous participiez ou pas à l’entrevue, une brève note de rappel au gestionnaire embaucheur la veille du rendez-vous sera toujours la bienvenue pour l’aider à se préparer et à se mettre dans les meilleures dispositions. L’idée, c’est aussi de vous assurer que le candidat soit accueilli dans les meilleures conditions possible.

N’oubliez pas de lui rappeler…

  • les horaires et salles
  • le nom du ou des candidats à rencontrer (renvoyez-lui CV et notes afférentes s’il y a lieu)
  • le canevas d’entrevue
  • les rôles et responsabilités partagées

N’oubliez pas qu’il peut s’agir, pour certains gestionnaires, d’un premier recrutement! Si c’est stressant pour le candidat, cela peut l’être tout autant pour une personne nouvellement gestionnaire. Pourquoi ne pas le rencontrer avant l’entrevue afin de réviser le déroulement?

Sachez faire preuve d’écoute et de pragmatisme afin de guider le gestionnaire adéquatement. C’est la clé d’une bonne complémentarité du duo recruteur / gestionnaire.

3. La pré-intégration

Cette étape est souvent inexistante; pourtant, elle peut à la fois consolider le «closing» de l’offre (dans le cas d’un candidat extrêmement en vue, par exemple), et préparer le jour de l’intégration.

Pourquoi ne pas suggérer au candidat un lunch ou un 5 à 7 informel avec sa future équipe, histoire de ne pas arriver en terrain inconnu le premier jour? C’est toujours un peu intimidant; cela permet donc à chacun de préparer la venue du nouveau membre de l’équipe!

N’oubliez pas…

  • d’enclencher dans les meilleurs délais les démarches administratives pour favoriser une intégration harmonieuse.
  • d’encourager le gestionnaire à préparer le plan d’intégration et à planifier des rencontres de rétroaction.
  • d’envoyer un message de suivi au gestionnaire quelques jours avant l’entrée en fonction de la nouvelle recrue.

Et vous? Quel est le «truc» que vous avez développé avec le temps pour maximiser le succès de vos recrutements?

sylvie-leclerc
Sylvie Leclerc

Sylvie Leclerc est conseillère principale, services-conseils chez Illico Hodes. L’entreprise offre aux employeurs des solutions d’attraction et d’acquisition de talents qui visent à leur faciliter la vie et à assurer une expérience attrayante et cohérente aux candidats.

Voir ses derniers articles »

Partager