Navigation des articles

frechette-lessardetall

Cinq conseils pour bien décorer son bureau

cubicule

Rares sont les cubicules juste assez personnalisés et colorés. Ils le sont souvent trop ou pas assez.

En matière de décoration de bureau, le monde se divise en deux camps : ceux qui en font trop peu et ceux qui en font trop. Rares sont les cubicules et les coins de table juste assez personnalisés et juste assez colorés. Et ça, c’est sans compter les variables hors de notre contrôle, comme la teinte du tapis et le style des tablettes.

Conseils et observations pour s’en tirer comme une Saskia Thuot.

  1. Une ou deux photos du petit dernier sur les genoux du père Noël ou de la collation des grades de la plus vieille, ça passe. Un mur complet tapissé des sourires de la famille très très élargie? Bonjour le malaise.
  2. Dans un cabinet de dentiste, afficher un diplôme ou une preuve d’adhésion à un ordre professionnel est de bon ton. Pour les certificats de formations de trois jours sur le travail d’équipe suivies en 1987, mieux vaut se garder une petite gêne.
  3. Dans les aires communes, le nombre de phrases inspirantes encadrées («Le seul endroit où le succès vient avant le travail, c’est dans le dictionnaire», «Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté», etc.) est généralement proportionnel au nombre de néons et de mètres carrés de tapis brun.
  4. La plante de bureau est une créature mythique dont l’existence reste à prouver. En moins d’un mois, tout végétal censé apporter un peu de vie à un environnement gris se transforme en paquet de feuilles mortes et de tiges étiolées.
  5. Une question à se poser avant d’ajouter un cossin au décor : «Est-ce que j’en voudrais chez moi?» Si la réponse est non, les collègues en penseront sûrement autant.

D’autres conseils :

commentez@jobboom.com

Partager