Navigation des articles

equipe-jobboom

Carrières d’avenir : Technologie des productions animales

poule

Perspectives d’emploi et débouchés pour les diplômés du DEC Technologie des productions animales.

Le diplômé offre des services de soutien technique et de représentation commerciale aux producteurs agricoles. Il peut aussi être conseiller en financement agricole ou inspecteur pour l’Agence canadienne d’inspection des aliments.

L’Institut de technologie agroalimentaire est seul établissement à offrir le DEC Technologie des productions animales au Québec.

Les départs à la retraite des conseillers en production animale ouvrent des centaines de postes aux diplômés.

Profil recherché

Peu importe le poste occupé, les diplômés doivent faire preuve d’un bon sens de l’observation et d’écoute.

Quand le technicien se déplace dans une ferme pour élaborer un plan de financement, par exemple, il doit observer le comportement des animaux pour détecter des anomalies dans le troupeau. Parfois, seuls quelques signes sur une bête donnent l’indice que le troupeau ne va pas bien.

Les fermiers rencontrés peuvent parfois vivre des difficultés financières. Le diplômé doit être en mesure de bien les conseiller et de les encadrer dans leur prise de décision.

Perspectives

Les possibilités d’emploi et d’avancement sont nombreuses. Tout dépend de la personnalité du technicien. En quatre ou cinq ans, un technicien en production animale peut devenir gérant d’une équipe. Dans une coopérative agricole, le diplômé peut gravir les échelons jusqu’à devenir directeur régional et gérer les conseillers de tout un territoire.

D’autres décident de poursuivre leurs études à l’université en agronomie, en agroéconomie ou en génie environnemental pour accéder à des postes de direction et de meilleurs salaires. Certains cours peuvent alors être crédités en vertu d’ententes spéciales entre les établissements collégiaux et universitaires.

Plus d’information

Statistiques

Comment interpréter l’information

Nombre de diplômés : 36
Diplômés en emploi : 50 %*
À temps plein : 97,3 %
En rapport avec la formation : 91,7 %
Aux études : 50 %
Taux de chômage : 0 %
Salaire hebdomadaire moyen : 695 $

Source : La Relance au collégial en formation technique – 2013
* Ce faible taux d’emploi peut s’expliquer par le pourcentage élevé de diplômés qui poursuivent leurs études (50 %).

Pour connaître les établissements qui offrent ce programme, consultez l’Inforoute de la formation professionnelle et technique.

Découvrez une centaine de formations gagnantes offrant d’excellentes perspectives d’emploi dans notre section Carrières d’avenir.
Partager