Navigation des articles

equipe-jobboom

Carrières d’avenir : Technologie de médecine nucléaire

medecine_nucleaire

Perspectives d’emploi et débouchés pour les diplômés du DEC Technologie de médecine nucléaire.

La pénurie temporaire d’isotopes nucléaires en 2009-2010, un ingrédient essentiel aux examens en médecine nucléaire, a fait mal, certains médecins traitants se tournant vers d’autres méthodes d’examen, comme la résonance magnétique.

Toutefois, la technologie de la tomographie par émission de positrons (TEP), une méthode d’imagerie médicale en pleine expansion au Québec qui permet de mesurer l’étendue d’un cancer, entraîne une hausse de la demande de main-d’œuvre.

Profil recherché

Pour devenir un technologue «spécialiste de l’atome», il faut des connaissances en informatique, en physique, en chimie, en mathématiques, en radiation, en anatomie humaine et en pathologie.

Il faut aussi continuer d’apprendre, une fois diplômé. De nouveaux traceurs radioactifs permettant d’examiner le corps, et de nouveaux équipements arrivent chaque année sur le marché.

Il faut aussi une bonne dose d’autonomie. Les patrons sont souvent postés à distance et analysent les données sur ordinateur. Le technologue doit donc décider seul du moment où l’examen est terminé et s’il peut administrer un médicament en particulier à un patient.

Perspectives

En centre hospitalier, il arrive souvent que les technologues soient de garde la fin de semaine ou les jours fériés. Environ 30 % des examens sont des cas d’urgence, comme des embolies pulmonaires ou des infarctus.

Ces technologues travaillent dans des domaines de plus en plus divers et pointus, en raison de l’amélioration de certaines technologies. Ils peuvent maintenant coupler les caméras avec d’autres techniques d’imagerie médicale, comme la tomodensitométrie. Les résultats sont ainsi beaucoup plus précis.

Il faut être membre de l’Ordre des technologues en imagerie médicale, en radio-oncologie et en électrophysiologie médicale du Québec pour porter le titre de technologue en médecine nucléaire.

Plus d’information

Statistiques

Comment interpréter l’information

Nombre de diplômés : 39
Diplômés en emploi : 96,3 %
À temps plein : 84,6 %
En rapport avec la formation : 90,9 %
Aux études : 3,7 %
Taux de chômage : 0 %
Salaire hebdomadaire moyen : 695 $

Source : La Relance au collégial en formation technique – 2013

Pour connaître les établissements qui offrent ce programme, consultez l’Inforoute de la formation professionnelle et technique.

Découvrez une centaine de formations gagnantes offrant d’excellentes perspectives d’emploi dans notre section Carrières d’avenir.
Partager