Navigation des articles

ariane-gruet-pelchat

Carrières d’avenir 2014 : Techniques de la documentation

bibliotheque

Perspectives d’emploi et débouchés pour les diplômés du DEC Techniques de la documentation.

Dans la région des Laurentides, où la population est croissante et plusieurs bibliothèques sont en construction, les services municipaux sont de gros employeurs.

Sur les 230 offres d’emploi envoyées en 2012 aux 23 diplômés en techniques de la documentation du Collège Lionel-Groulx, 158 provenaient du secteur public (bibliothèques, ministères, organismes gouvernementaux, universités), indique la responsable du programme, Danièle Daoust.

Au Cégep Garneau, à Québec, 91 % des 37 diplômés de 2012 ont trouvé du travail dans leur domaine. Dans cette région, c’est en gestion des documents administratifs que les besoins sont les plus importants.

«Les employeurs ne s’y retrouvent plus dans la masse grandissante de documents disponibles et ils ont besoin de quelqu’un pour organiser toute cette information», explique la responsable du programme, Mélanie De Buhan.

Par ailleurs, le développement du livre numérique fait aussi augmenter le volume d’emprunts et maintient la demande de techniciens en documentation. «À la bibliothèque de Boisbriand, par exemple, les personnes âgées qui partent en Floride pour l’hiver constituent les plus grands usagers du service de prêt de livres numériques, car ils peuvent maintenant emprunter à distance», explique Danièle Daoust.

Profil recherché

En plus de la rigueur et du sens de l’organisation, qui sont indispensables à tout technicien en documentation, la facilité à communiquer est particulièrement importante.

Dans les bibliothèques, c’est souvent le technicien qui expliquera aux usagers le fonctionnement des bases de données et des nouvelles technologies. Il doit cultiver le goût de la recherche ainsi que l’habileté en informatique.

Celui qui travaille en entreprise devra aussi faire preuve d’entregent et de persévérance.

Perspectives

Les défis pour les techniciens en documentation évoluent au gré de la technologie et de la progression des supports, le numérique par exemple. Il faut s’adapter, mais aussi garder constamment ses connaissances à jour.

Dans le secteur public, l’expérience aidant, les techniciens peuvent accéder à des postes de direction. «Le technicien peut ainsi être en charge d’un service ou d’une petite bibliothèque», explique Danièle Daoust.

En entreprise, les milieux d’emploi sont variés (cabinets d’avocats, d’architectes ou de comptables). Pour gérer les documents administratifs de grandes entreprises, il faut faire des études universitaires en archivistique ou en gestion de l’information numérique.

Une maîtrise en bibliothéconomie et sciences de l’information permet d’accéder au poste de bibliothécaire.

Statistiques

Comment interpréter l’information

Nombre de diplômés : 117
Diplômés en emploi : 83,8 %
À temps plein : 78,6 %
En rapport avec la formation : 92,7 %
Aux études : 3,8 %
Taux de chômage : 8,2 %
Salaire hebdomadaire moyen : 642 $

Source : La Relance au collégial en formation technique – 2012

Pour connaître les établissements qui offrent ce programme, consultez l’Inforoute de la formation professionnelle et technique.

Voir la liste complète des formations gagnantes de 2014 au niveau collégial


Cet article est tiré du guide Les carrières d’avenir 2014.

Partager