Navigation des articles

equipe-jobboom

Carrières d’avenir : Physiothérapie

physiotherapie

Perspectives d’emploi et débouchés pour les diplômés de la maîtrise en physiothérapie.

Le physiothérapeute aide ses patients à retrouver une fonction sensorimotrice à la suite d’un accident, d’une maladie ou en raison du vieillissement du corps, par exemple.

Il y a une pénurie de physiothérapeutes au Québec. Les départs à la retraite chez les plus âgés, ainsi que les congés de maternité, nombreux dans cette profession majoritairement féminine, promettent de nombreuses occasions d’emploi.

Profil recherché

Bien que le physiothérapeute possède des connaissances théoriques poussées en anatomie, en physiologie et en biomécanique, le métier comporte une grande part de gestes pratiques. Le thérapeute touche ses patients, ce qui implique qu’il soit à l’aise dans les situations de contact physique.

L’empathie est une qualité nécessaire, car il importe de bien cerner les besoins particuliers de chacun des patients et de leur venir en aide adéquatement.

C’est une profession en constante évolution. Il faut sans cesse se tenir informé des plus récentes approches thérapeutiques et des nouvelles technologies.

Perspectives

Contrairement à l’idée reçue, le physiothérapeute n’est pas un massothérapeute. Le physiothérapeute peut évaluer et traiter des personnes atteintes de divers troubles musculosquelettiques, neurologiques ou cardiorespiratoires, comme des paralysies, des fractures, des maladies chroniques. Sa clientèle est issue de tous les groupes d’âge : enfants, adultes et personnes âgées.

Dans la prochaine décennie, on s’attend à voir de plus en plus de physiothérapeutes en première ligne dans les hôpitaux, notamment en appui aux médecins orthopédistes.

Avec l’expérience, le physiothérapeute peut obtenir un poste de direction dans un établissement de santé ou se diriger vers l’enseignement ou la recherche.

Il faut être membre de l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec pour porter le titre de physiothérapeute.

Plus d’information

Statistiques

Comment interpréter l’information

Nombre de diplômés : 141
Diplômés en emploi : 93,9 %
À temps plein : 88,3 %
En rapport avec la formation : 97,1 %
Aux études : 2,4 %
Taux de chômage : 0,0 %
Salaire hebdomadaire moyen : 950 $

Source : La Relance à l’université – 2013

Découvrez une centaine de formations gagnantes offrant d’excellentes perspectives d’emploi dans notre section Carrières d’avenir.
Partager