Navigation des articles

equipe-jobboom

Carrières d’avenir : Médecine vétérinaire

veterinaire

Perspectives d’emploi et débouchés pour les diplômés du doctorat en médecine vétérinaire.

Le vétérinaire prévient, diagnostique et traite les maladies des animaux. Il renseigne aussi les clients sur l’élevage, l’alimentation et les soins.

L’emploi ne manque pas pour les vétérinaires. Le taux de placement se maintient autour de 100 % depuis 20 ans, et il y a davantage d’emplois disponibles que de diplômés pour les occuper.

La forte demande est due au fait que les gens sont de plus en plus préoccupés par la santé de leurs bêtes. Également, la profession compte environ 60 % de femmes et les congés de maternité créent des occasions de remplacement.

Profil recherché

Pour exercer ce métier, il est essentiel d’avoir de l’entregent afin d’établir une bonne relation avec les propriétaires des animaux et de savoir écouter leurs besoins.

Les chirurgies délicates requièrent une précision manuelle, tout comme l’examen médical par palpation au cours duquel le vétérinaire doit déceler les anomalies. Le sens de l’analyse est également requis, car le vétérinaire établit des statistiques sur les troupeaux et met en place des plans d’intervention d’urgence, par exemple pour prévenir la propagation des épidémies.

Perspectives

Le métier a l’avantage de ne pas être routinier. Dans la même journée, on peut être ophtalmologiste, chirurgien ou conseiller en prévention des maladies.

En plus de travailler dans les cliniques privées où sont traités les animaux domestiques et de la ferme, le vétérinaire peut s’orienter vers la médecine zoologique et s’occuper d’animaux exotiques, ou encore la médecine environnementale, où il contribuera à la préservation de la faune.

Les vétérinaires sont recrutés en grand nombre par la fonction publique, qui offre notamment des emplois de superviseurs en santé animale. Un programme de résidence d’une durée de trois ans permet d’acquérir une spécialisation médicale (imagerie médicale, neurologie, dermatologie, etc.).

Il faut être membre de l’Ordre des médecins vétérinaires du Québec pour porter le titre de médecin vétérinaire.

Plus d’information

Statistiques

Comment interpréter l’information

Nombre de diplômés : 82
Diplômés en emploi : 84,8 %
À temps plein : 97,4 %
En rapport avec la formation : 100,0 %
Aux études : 13,0 %
Taux de chômage : 0,0 %
Salaire hebdomadaire moyen : 1 407 $

Source : La Relance à l’université – 2013

Découvrez une centaine de formations gagnantes offrant d’excellentes perspectives d’emploi dans notre section Carrières d’avenir.
Partager