Navigation des articles

equipe-jobboom

Carrières d’avenir : Génie des technologies de l’information

genie_TI

Perspectives d’emploi et débouchés pour les diplômés du baccalauréat en génie des technologie de l’information.

Placement

Le baccalauréat en génie des technologies de l’information (TI) est offert uniquement à l’École de technologie supérieure (ÉTS), à Montréal. Depuis la création de ce programme en 2004, le taux de placement des diplômés demeure excellent.

Le génie des TI est un secteur en effervescence. Les entreprises québécoises recherchent des professionnels capa­bles de développer des systèmes de commerce électronique, de traitement d’information, de bases de données multimédias.

Profil recherché

Puisque les technologies de l’information évoluent à grande vitesse, l’ingénieur en TI doit faire preuve d’une bonne capacité d’adaptation et se tenir régulièrement au courant des nouveautés et des tendances. Il doit être audacieux et créatif afin d’aborder les problèmes concrètement en proposant des solutions efficaces et efficientes aux clients.

En étant appelé à conseiller les entreprises pour leur permettre de prendre les meilleures décisions concernant leurs systèmes d’information, l’ingénieur en TI doit aussi démontrer qu’il possède de la flexibilité et une ouverture d’esprit. L’ingénieur devra être rigoureux, respecter les règles de sécurité et les normes en vigueur lors de la conception, de l’exécution et du suivi des projets afin de mesurer leur impact sur la société.

Perspectives

Grâce au développement des ­nouvelles technologies dans toutes les sphères d’activité, les ingénieurs en TI peuvent exercer dans une foule de domaines. Ils peuvent travailler aussi bien dans des alumineries pour améliorer les processus informatisés que dans des entreprises de création ­multimédia pour concevoir des expériences scénographiques.

Les ingénieurs­ en TI sont également de plus en plus ­présents dans les secteurs de l’environnement, des institutions financières, de l’aide humanitaire et de la santé. Après quelques années d’expérience, les ingénieurs sont à même d’occuper des postes de gestion et d’encadrer des équipes.

Il faut être membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec pour porter le titre d’ingénieur.

Plus d’information

Statistiques

Comment interpréter l’information

Nombre de diplômés : 392*
Diplômés en emploi : 78,2 %**
À temps plein : 98,9 %
En rapport avec la formation : 82,9 %
Aux études : 17,5 %
Taux de chômage : 4,7 %
Salaire hebdomadaire moyen : 1 088 $

Source : La Relance à l’université – 2013

*Données tirées de la catégorie «Génie électrique, électronique et des communications».

**Ce faible taux d’emploi peut s’expliquer par le pourcentage élevé de diplômés qui poursuivent leurs études (17,5 %).

Découvrez une centaine de formations gagnantes offrant d’excellentes perspectives d’emploi dans notre section Carrières d’avenir.
Partager