Navigation des articles

equipe-jobboom

Carrières d’avenir : Conduite de grues

grues

Aperçu des perspectives d’emploi et débouchés pour les diplômés du DEP Conduite de grues.

Le Centre de formation en conduite d’engins de chantier et de grues, situé à Les Cèdres, en Montérégie, est le seul établissement à offrir le DEP Conduite de grues au Québec. Les statistiques émises par la Commission de la construction du Québec indiquent que 100 % des diplômés trouvent du travail.

La demande s’explique par le vieillissement des travailleurs actifs et par les nombreux travaux de construction en cours à travers la province.

Profil recherché

Le travail de l’opérateur de grue est exigeant physiquement. Le diplômé doit parfois assembler la grue avant de commencer à travailler, en plus de manœuvrer les outils nécessaires à l’entretien de son engin.

Parce qu’il lui faut soulever des charges importantes et utiliser de l’équipement lourd, le grutier doit aussi respecter toutes les règles de sécurité. Les opérateurs de grue doivent avoir un grand sens des responsabilités et être vigilants en tout temps.

S’adapter à des horaires variables exige de la flexibilité de la part des grutiers. Ces diplômés peuvent faire une journée de 4 heures sur un chantier et travailler 14 heures le lendemain, dans des conditions complètement différentes.

Perspectives

Après sa formation, l’apprenti grutier doit suivre une période d’apprentissage de 2 000 heures sur les chantiers. Il est ensuite admis à l’examen de qualification provinciale pour obtenir le statut de compagnon, obligatoire au Québec pour conduire seul une grue. Un opérateur compétent et expérimenté pourra élargir son champ d’expertise s’il le désire et se spécialiser afin de manœuvrer un camion-flèche ou une grue sur chenille, par exemple.

D’ici les prochaines années, le milieu intégrera de plus en plus les nouvelles technologies. Les grutiers devront alors travailler avec des ordinateurs de bord plus performants et verront apparaître diverses composantes électroniques dans les fonctions de commande de leurs engins.

Plus d’information

Statistiques

Comment interpréter l’information

Nombre de diplômés : 56
Diplômés en emploi : 93,3 %
À temps plein : 96,4 %
En rapport avec la formation : 92,6 %
Aux études : 0 %
Taux de chômage : 0 %
Salaire hebdomadaire moyen : 1 548 $

Source : La Relance au secondaire en formation professionnelle – 2012

Pour connaître les établissements qui offrent ce programme, consultez l’Inforoute de la formation professionnelle et technique.

Découvrez une centaine de formations gagnantes offrant d’excellentes perspectives d’emploi dans notre section Carrières d’avenir.
Partager