Navigation des articles

equipe-jobboom

Carrières d’avenir : Architecture

architecture

Perspectives d’emploi et débouchés pour les diplômés de la maîtrise en architecture.

Les perspectives d’emploi en architecture sont excellentes. Une situation qui n’est pas étrangère à la bonne santé du marché de la construction. Les projets d’architecture sont nombreux et les bureaux d’architectes ont le vent dans les voiles.

Profil recherché

Tout en étant créatif, l’architecte doit faire preuve de leadership et d’un bon sens de la gestion afin de mener les projets à terme. Souvent appelé à travailler en équipe, l’architecte doit savoir communiquer et écouter les autres professionnels qui collaborent avec lui, comme les ingénieurs, les entrepreneurs, etc.

L’architecte doit aussi démontrer un excellent esprit de synthèse. Pour concevoir un édifice, il lui faut notamment considérer les besoins des futurs utilisateurs, tout en tenant compte de l’espace urbain et architectural dans lequel sera aménagé le bâtiment.

Perspectives

Une fois la maîtrise obtenue, le diplômé doit effectuer un stage en cabinet (d’une durée de deux ans, depuis octobre 2013) avant de passer l’Examen des architectes du Canada pour avoir son titre professionnel.

Le nouvel architecte peut ouvrir son propre bureau ou entrer au service d’une firme existante, où il pourra gravir les échelons et aspirer à devenir associé. Il lui est également possible de travailler dans les secteurs public et parapublic, ou même à l’international.

Le métier d’architecte nécessite assiduité et persévérance. Quel que soit son talent, l’architecte doit constamment se renouveler. Cela demande beaucoup de travail. De plus en plus sensible à l’impact de ses projets sur la population et l’environnement, l’architecte doit aussi être visionnaire afin de concevoir des édifices dont l’utilité et l’esthétique dureront.

Il faut être membre de l’Ordre des architectes du Québec pour porter le titre d’architecte.

Plus d’information

Statistiques

Comment interpréter l’information

Nombre de diplômés : 174
Diplômés en emploi : 85,7 %
À temps plein : 98,7 %
En rapport avec la formation : 93,5 %
Aux études : 6,6 %
Taux de chômage : 2,5 %
Salaire hebdomadaire moyen : 795 $

Source : La Relance à l’université – 2013

Découvrez une centaine de formations gagnantes offrant d’excellentes perspectives d’emploi dans notre section Carrières d’avenir.
Partager