Navigation des articles

emmanuelle-gril

Devenir avocat ou notaire : comment choisir?

Avocat ou notaire… Entre les deux votre cœur balance? Voici quelques pistes pour vous aider à faire un choix.

Les deux professions se distinguent d’abord par leur formation. Après avoir obtenu un baccalauréat en droit ou en sciences juridiques, le diplômé qui se destine au métier d’avocat passe par l’École du Barreau pour suivre une formation professionnelle et pratique de quatre à huit mois. Il réalise ensuite un stage de six mois, avant d’être assermenté comme membre du Barreau et inscrit au Tableau de l’Ordre.

Pour accéder à la profession de notaire, le bachelier en droit poursuit de son côté des études universitaires de deuxième cycle en droit notarial (un an). Il complète ensuite un stage d’une durée de 32 semaines avant d’être assermenté par la Chambre des notaires et inscrit au Tableau de l’Ordre.

La tête de l’emploi

Notaire et avocat ont chacun des prérogatives exclusives. Le premier est un officier public à qui l’État délègue le pouvoir de conférer une authenticité à certains documents (actes notariés : titre de propriété, testament). Le second a le pouvoir exclusif de plaider devant les tribunaux.

Les deux professions requièrent un sens de l’analyse, du leadership, et une capacité d’entrer en communication et d’inspirer confiance. Toutefois, lorsqu’il faut défendre les intérêts de son client, l’avocat est capable de fermeté et négocie avec ardeur.

Le notaire est le «juriste de l’entente». Il ne favorise pas la victoire d’une partie sur l’autre. Il s’assure plutôt que chacune est bien protégée et renseignée sur le plan juridique.

Sources : Barreau du Québec et Chambre des notaires.

Partager