Navigation des articles

simon-granger

Anxieux en entrevue? Soyez plus chaleureux!

Jeune femme en entrevue d'embauche

Photo : Andrey_Popov/Shutterstock

Vous craignez que vos nerfs flanchent en entrevue et que votre anxiété vous empêche d’obtenir le poste convoité? Les résultats d’une récente étude pourraient vous aider à mieux la contrôler.

Comme la première impression compte pour beaucoup dans l’évaluation d’un candidat, les personnes anxieuses sont souvent pénalisées en entrevue. Le rougissement, les tics nerveux, le bégaiement ou l’incapacité à soutenir le regard sont autant de petits détails qui peuvent projeter une mauvaise image et mener à un rejet de la candidature.

Dans une étude publiée dans le Journal of Business and Psychology, des chercheuses de l’Université de Guelph, en Ontario, ont voulu comprendre quelles étaient les sources précises de ces évaluations défavorables en entrevue d’embauche.

Pour ce faire ils ont filmé des entrevues fictives avec 125 étudiants de l’université. Ils ont ensuite présenté les vidéos à 18 intervieweurs, qui devaient évaluer la performance et le niveau d’anxiété des candidats.

Il en ressort que les candidats anxieux sont perçus comme moins chaleureux et moins assurés, une évaluation qui mène souvent à un rejet de la part du recruteur. C’est un peu ce qui explique également pourquoi les narcissiques sont généralement perçus comme plus intéressants en entrevue.

Selon les chercheuses, ces résultats montrent que les personnes anxieuses devraient avant tout se concentrer sur l’impression générale qu’ils dégagent devant le recruteur pour masquer leur anxiété, plutôt que sur le contrôle de leurs tics nerveux.

Besoin d’aide pour préparer votre prochaine entrevue?

simon-granger
Simon Granger

Simon Granger s'intéresse aux enjeux touchant la formation, l'orientation professionnelle et l'accession au marché du travail. Il aime le café filtre, le point-virgule et les mots croisés.

Voir ses derniers articles »

Partager